Archives du mot-clé énergies renouvelables

Fiches régionales – état des lieux et potentiels de la chaleur renouvelable

Un état des lieux et un potentiel de développement de la chaleur pour chaque région.

La Fedene a fait réaliser des fiches illustrant l’état des lieux des réseaux de chaleur ainsi que leur potentiel de développement pour chaque région. Ces informations peuvent venir compléter ou alimenter les études EnR des diagnostics des SRADDET et/ou SRCAE.

De manière plus générale, ces fiches permettent d’avoir une vision synthétique du développement possible de la chaleur renouvelable par les réseaux sur le territoire. Elles ont vocation à nourrir les visions stratégiques des plans énergie.

Accès aux fiches :
http://www.fedene.fr/etudes-publications/reseaux-de-chaleur-et-de-froid/

Pour aller plus loin dans le diagnostic, voir aussi la cartographie nationale des besoins de chaleur du Cerema :
http://reseaux-chaleur.cerema.fr/carte-nationale-de-chaleur-france

Publicités

Révision de la PPE 2016

La Commission nationale du débat public a été  saisie par la DGEC le 10 août 2017 pour l’organisation du débat public, elle a fait le choix de confier ceci à une commission particulière.

Le 15 janvier puis le 21 mars 2018, la CNDP a présenté les modalités d’expression ainsi que le dispositif de consultation, mis en place à l’échelle nationale et locale. À l’issue du débat, organisé du 19 mars au 30 juin, un bilan sera produit par le président de la CNDP et pourra être intégré dans la rédaction de la 1ère version de la PPE, dont la publication est prévue durant l’été 2018.

Le second trimestre 2018 consistera à une nouvelle phase de consultation sur la première version révisée.

L’adoption finale de la PPE est prévue pour décembre 2018.

En savoir +

L’aménagement énergétique du quartier de la Saulaie au Grand Lyon

Les étudiants d’options environnement et aménagement, de l’École Nationale des Travaux Public de l’État, en deuxième année, suivent un cours sur la “transition énergétique et l’aménagement”, géré par Emmanuel Martinais, docteur en aménagement et urbanisme. Le pôle réseaux de chaleur du Cerema intervient dans ce cours pour présenter le lien entre les réseaux de chaleur et l’aménagement et la planification des territoires. Les élèves ont étudié, cette année, l’aménagement énergétique du quartier de la Saulaie au Grand Lyon et plus précisément les 4 sujets suivant :

  • Thématique technique cloacothermie : comment valoriser techniquement la ressource thermique en eaux usées disponible sur le quartier ?
  • Thématique technique solaire : comment valoriser techniquement la ressource solaire disponible sur le quartier ?
  • Thématique stratégique : quelle planification et gouvernance énergétique pour la mise en place de solutions énergétiques collectives sur le projet de ZAC ?
  • Thématique concertation : quelle perception des ressources “eaux usées” et “solaire” de la part des citoyens ? Quelles démarches mettre en place pour s’assurer d’une perception vertueuse ?

Voir les supports de cours et les rapports des élèves sur l’aménagement énergétique du quartier de la Saulaie.

Voir les rapports des années précédentes : le réseau de chaleur de la ville de Vénissieux en 2015, l’étude du quartier Terraillon à Bron en 2016, l’étude du quartier Saint-Jean à Villeurbanne en 2017

Stockage de chaleur à l’Université de Brest

Source de l’article : futura-sciences

Les pics de demande de chaleur (en hiver le lundi matin par exemple) engendrent généralement une consommation accrue d’énergies fossiles. Le stockage de chaleur permet d’utiliser plus d’énergies renouvelables ou de récupération, comme c’est le cas à l’Université de Brest avec un réservoir de 1 000 m3 d’eau chauffée par le réseau de chaleur (utilisant la chaleur d’incinération des déchets ménagers de la ville de Brest), équivalent à 2 500 MWh/an, utilisée le dimanche soir pour chauffer les locaux avant l’arrivée des usager du lundi matin.

« Il permet surtout de faire face à un pic de consommation avec de très faibles émissions de CO2 »

Ce stockage permet également de réduire la puissance des chaudières, qui sont dimensionnées sur le pic de demande de chaleur.

Pour en savoir plus

Panorama de la chaleur renouvelable en France en 2015-2016

Pour la première fois, le CIBE, la FEDENE, le SER, UNICLIMA et l’ADEME ont réalisé un panorama national de la chaleur renouvelable, publié récemment. Il détaille les chiffres par filière (solaire, géothermie, déchets, biomasse) avec un focus sur les

Les 3 régions ayant le plus de chaleur livrée par les réseaux de chaleur sont l’Ile-de-France (loin devant), le Grand Est et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Le taux EnR&R moyen des réseaux de chaleur de ces régions est respectivement de 41%, 54% et 78%.

réseaux de chaleur et de froid sur les pages 30 à 34, comprenant notamment les chiffres clé de 2015 et une cartographie des quantités livrées et des taux EnR&R des réseaux de chaleur par région. La dernière partie du rapport est consacrée au cadre de développement (PPE, aides, réglementation).

Le service observation et statistiques du ministère de la transition écologique et solidaire publie également chaque année des chiffres sur les énergies renouvelables en France, ceux de 2016 sont publiés depuis septembre : Les énergies renouvelables en France en 2016 – Suivi de la directive 2009/28/CE relative à la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables.

Il ressort que la consommation énergétique finale brute était 15,7% renouvelable en 2016. La chaleur est 20,4% renouvelable, principalement grâce au bois-énergie. Les réseaux de chaleur sont fortement mobilisateurs des énergies renouvelables et de récupération, puisqu’ils livrent de la chaleur 50% renouvelable (principalement de la récupération de chaleur des usines d’incinération des ordures ménagères, et du bois-énergie).

Pour en savoir plus

Rapport « Réseaux de chaleur et TEPCV »

Le ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer (MEEM) a désigné le 9 février 2015 les 212 lauréats de l’appel à projet territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) parmi 500 candidatures. Chacun de ces territoires a reçu une aide financière initiale de 500 000 € qui a pu être portée à 2 M€  selon les cas. Un nouvel appel à projet a été lancé le 8 août 2015, pour mobiliser des collectivités qui n’avaient pu répondre au précédant appel à projet. Au 9 novembre 2016, 399 conventions étaient signées

L’objectif de ce dispositif TEPCV est de soutenir les initiatives des territoires mettant en oeuvre la transition énergétique pour la croissance verte. Le programme ambitionne de constituer un levier pour le développement d’un projet de territoire global, ou pour l’accélération de sa mise en oeuvre concrète.


Retrouvez la fiche « réseaux de chaleur et TEPCV » ainsi que le rapport du même nom sur notre site au lien suivant :
http://reseaux-chaleur.cerema.fr/reseaux-de-chaleur-tepcv

Guide Réaliser un état des lieux et étudier le potentiel de développement des réseaux de chaleur/froid à l’échelle régionale

Le pôle réseaux de chaleur du Cerema vient de publier le guide pour Réaliser un état des lieux et étudier le potentiel de développement des réseaux de chaleur à l’échelle régionale. Ce guide est une mise à jour du précédent, qui datait de 2012, avec en plus de l’état des lieux une partie sur l’étude du potentiel de développement des réseaux de chaleur/froid à l’échelle régionale.

Les réseaux de chaleur et de froid sont un moyen efficace pour mobiliser massivement les énergies renouvelables et de récupération (EnR&R), et diminuer les émissions de gaz à effet de serre, de façon locale et intégrée à un territoire.

Leur développement est ainsi un des leviers pour lutter efficacement contre le changement climatique et c’est donc tout naturellement que la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), loi n°2015-992 du 17 août 2015, qui permet à la France de contribuer plus efficacement à la lutte contre le dérèglement climatique, leur apporte un socle juridique plus précis et un objectif fort à l’horizon 2030 : multiplier par 5 la chaleur renouvelable et de récupération livrée par les réseaux de chaleur et de froid. La LTECV prévoit notamment un recensement de l’ensemble des réseaux de chaleur dans le cadre du schéma régional climat air énergie (SRCAE). La loi NOTRe prévoit un schéma de planification unique piloté par les régions : le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET), englobant le SRCAE et donc l’état des lieux régional des réseaux de chaleur.

Ce guide est fait pour aider les acteurs régionaux à réaliser ce recensement. Il propose aussi d’aller plus loin et d’utiliser ce recensement pour évaluer le potentiellement de développement des réseaux de chaleur.

Pour voir le guide : http://reseaux-chaleur.cerema.fr/realiser-un-etat-des-lieux-et-etudier-le-potentiel-de-developpement-des-reseaux-de-chaleurfroid-a-lechelle-regionale

District Heating and Cooling Days

Les 21, 22 et 23 février prochains auront lieus les district heating and cooling days. Cet événement est l’occasion d’en apprendre plus sur les innovations dans les réseaux de chaleur et de froid.

Il est soutenu par le projet Celsius, Amorce, l’UNEP, le Grand Lyon et Göteborg Energi (en savoir sur les réseaux de chaleur en Suède).

Le 21 et le 22 février seront dédiés à plusieurs sessions sur des thèmes divers :

  • Récupération de la chaleur fatale en milieu urbain
  • L’innovation dans le froid urbain
  • Les business models
  • etc.

La journée du 23 février sera quant à elle dédiée à des visites de sites :

  • Incinérateur de Gerland
  • Centrale de La Fayette

Programme

Pour s’inscrire.

A lire

Assises 2017 des énergies renouvelables en milieu urbain

Source : www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr

2016-10-04-17_41_13-save-the-date-octobre-2-pdf-adobe-acrobat-reader-dc

Chaque année les Assises des énergies renouvelables en milieu urbain réunissent collectivités et professionnels afin d’échanger sur les énergies renouvelables et de récupération et plus précisément sur les réseaux de chaleur.

Cette année les débats porteront sur les  leviers de la pérennisation et de la modernisation du patrimoine local que constitue un réseau de chaleur, et sur comment l’innovation favorise l’optimisation des réseaux de chaleur et leurs moyens de production.

L’édition 2017 des Assises des énergies renouvelables en milieu urbain aura lieu le jeudi 20 octobre 2016 à partir de 8h30 à l’Espace de conférences IRIS / 2 bis, rue Mercoeur – 75011 Paris.

Assises 2016 des énergies renouvelables et de récupération en milieu urbain

Source : www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr

160621_Logo_assisesEnR_21juin16Les assises des énergies renouvelables et de récupération en milieu urbain, organisées par la DRIEE Ile-de-France et la Direction régionale de l’ADEME se sont déroulées le 21 juin dernier pour une première journée, la seconde aura lieu le 20 octobre prochain.

Ces assises annuelles réunissent collectivités et professionnels afin d’échanger sur les énergies renouvelables et de récupération et plus précisément sur les réseaux de chaleur.

Lors de cette journée du 21 juin, les sujets abordés concernaient la gestion et l’acceptabilité des réseaux de chaleur en zone urbaine.

Ci-joints les liens vers les documents de synthèse des sujets de cette journée :