Conférences « Techniques & solutions Bois » à Nantes

Carrefour International du Bois organisé par Atlanbois, du 1er au 3 juin 2016, au Parc des Expositions de la Beaujoire à Nantes.

Conférences « Techniques & Solutions Bois »
Bois & Énergie en Pays-de-la-Loire
Quels enseignements pour développer de futurs projets ?

Le 2 juin 2016 à 14h00 (Hall 4)

Les années 2015 et 2016 ont été propices à de nombreuses études pour le développement du bois énergie en Pays de la Loire. Cette intervention reprendra leurs principaux enseignements et abordera la stratégie de développement.

Par Cédric Garnier – Ademe Pays de la Loire, Emmanuelle Bastin – DREAL Pays de la Loire, et Laura Païs – Animatrice bois énergie à Atlanbois.

Pour en savoir plus sur cette conférence cliquez sur le lien suivant : « Bois et Énergie en Pays de la Loire ». Quels enseignements pour développer de futurs projets ? »

 

Association stockage de CO2 et récupération d’énergie géothermique

Le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) vient de publier un article relatif au Projet ANR CO2-DISSOLVED  (communiqué de presse du 29 mars dernier) .

Ce projet d’une durée de 3 ans a « démontré la faisabilité d’associer le stockage de CO2 sous forme dissoute en aquifère salin profond, et la récupération d’énergie géothermique ». (…)

Des explications sur ce projet sur le site www.brgm.fr.

Schéma du type d'installation étudié par le projet CO2-DISSOLVED. Photo BRGM (www.brgm.fr/)
Photo : BRGM. (www.brgm.fr/)

Du nouveau au Cerema

Accompagnement

Le pôle réseaux de chaleur du Cerema a publié le mois dernier sur son site internet son panel de prestations principalement destinées aux collectivités.

De l’élaboration de schémas directeurs à l’accompagnement d’ innovations, venez les découvrir sur :

http://reseaux-chaleur.cerema.fr/nos-prestations.

Un nouveau réseau de chaleur dans le département de l’Indre

La Communauté de communes Brenne-Val de Creuse (région Centre – Val de Loire) a un nouveau réseau de chaleur dans le quartier de la gare du Blanc depuis le début de cette année 2016.

La chaufferie biomasse de ce réseau de chaleur est alimenté par du bois déchiqueté, source locale importante dans la région. Deux chaudières gaz servent d’appoint.

130 logements sont actuellement raccordés et prochainement lycée, collège, écoles, gymnase, centre social le seront également.

Quelques chiffres :

  • Puissance de la chaudière bois : 1 200 kW

  • Volume du silo : 192 m3 (= 4 jours d’autonomie)

  • Longueur du réseau : 1 750 m

  • Coût total (subvention Ademe comprise) : 2 millions d’euros.

Pour en savoir plus, consulter cet article du site www.lanouvellerepublique.fr.

Lille : orientation vers la récupération de chaleur issue du Centre de valorisation énergétique

La Métropole Européenne de Lille (MEL) souhaite développer ses réseaux de chaleur et s’oriente sur la récupération de chaleur émise par l’incinérateur d’Halluin (centre de valorisation énergétique CVE), source d’énergie gratuite, dégageant 800Gwh, contre 575 Gwh pour les 6 réseaux qui actuellement fonctionnent au bois et au gaz principalement.

Ce projet se développera sur 3 ou 4 ans, le temps des études techniques, des travaux de l’incinérateur, de l’installation des réseaux dans les voiries …

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien suivant : www.lavoixdunord.fr

Avec la loi MAPTAM du 27 janvier 2014 relative à la Modernisation de l’action publique  territoriale et l’affirmation des métropoles, la MEL  gère à présent les 6 réseaux de chaleur  qui auparavant appartenaient à Lille, Roubaix, Mons-en-Baroeul, Villeneuve d’Ascq, Wattignies et Wattrelos.

Ordonnance du 10 mars 2016 relative à la sécurité des ouvrages de transport et de distribution

Source : lagazettedescommunes.com

L’ordonnance relative à la sécurité des ouvrages de transports et de distribution dans le secteur de l’énergie a été publiée le 10 mars 2016.

Cette ordonnance restructure les procédures d’autorisation relatives à certaines canalisations de transport présentant un intérêt public dans le domaine de l’énergie et simplifie ce sujet évoqué dans la loi sur la transition énergétique promulguée le 17 août 2015.

Pour en savoir plus, consulter le site de la gazette des communes.

Liens à consulter (issus du site legifrance.gouv.fr) :

Sortie d’un livre blanc sur le chauffage urbain danois

Source : www.dhcnews.com

Livre blanc sur les réseaux urbains danoisAlors que l’Europe se prépare à la transition énergétique, au Danemark, le site stateofgreen.com a sorti un livre blanc détaillant la situation et l’avenir du chauffage urbain danois, mais aussi les innovations dans les réseaux de chaleur, les réglementations des projets au Danemark, le stockage de chaleur …

Notons qu’ « au Danemark, 63 % des maisons sont reliées à un réseau de chauffage urbain » … pour un nombre d’habitants bien inférieur à celui de la France puisque le Danemark dénombre moins de 6 millions d’habitants.

Pour en savoir plus, consultez le livre blanc et le site stateofgreen.com, qui recèlent d’informations qui pourraient inspirer l’Europe pour le développement de son chauffage urbain.

En téléchargement : Le livre blanc sur le chauffage urbain danois.

Formation « systèmes de chaufferies »

Professionnels en génie thermique et climatique, développez votre expertise en systèmes de chaufferies !

Chaufferie

L’université de La Rochelle propose deux sessions de formation :

  • du 2 au 3 juin : Maîtriser la conception technico-économique des chaufferies
  • du 23 au 24 juin : Simplification des chaufferies et analyses fonctionnelles

Pour en savoir plus :

site de l’université de La Rochelle   //   offre de formation du cerema

Arrivée des chiffres clés de l’énergie 2015

couv_reperes-chiffres-cles-energie-2015

Il est essentiel que les données objectives en matière énergétique soient diffusées pour l’information de chaque citoyen.

Le rapport réalisé par le CGDD commence comme cela avant de s’attaquer à l’analyse de la consommation énergétique de la France et de sa place sur la scène internationale.

Nous y apprenons l’évolution de chacune des filières (pétrole, gaz, charbon, électricité, énergie renouvelable) sur plusieurs années et ce qui a amené la France à son état actuel.

Un point particulier sur les réseaux de chaleur a retenu notre attention !

Pour en apprendre davantage, rendez-vous sur le site réseaux de chaleur.

La Commission Européenne s’engage dans la sécurité énergétique durable

La Commission a présenté le 16 février 2016 son train de mesures sur la sécurité énergétique, contenant les propositions nécessaires pour préparer l’Union à la transition énergétique mondiale et à d’éventuelles ruptures d’approvisionnement énergétique.

L’accord de Paris lors de la COP 21 a adressé un signal fort aux entreprises et aux responsables politiques, en amorçant une transition vers des énergies propres et en définissant le cadre de celle-ci au niveau mondial.

En réponse à cela, l’UE aborde un tournant énergétique axé sur la sécurité. Pour y parvenir, un éventail de mesures ont été proposées :

  • Modération de la demande d’énergie ;
  • Accroissement de la production énergétique en Europe (notamment d’origine renouvelable) ;
  • Poursuite du développement d’un marché intérieur de l’énergie ;
  • Diversification des sources d’énergie, des fournisseurs et des itinéraires d’approvisionnement.

Des propositions qui amènent à créer davantage de solidarité entre les États membres.

L’un des objectifs de l’union de l’énergie est clair :

Faire en sorte que les consommateurs européens – ménages et entreprises – disposent d’une énergie sûre, durable, compétitive et abordable.

La stratégie en matière de chauffage et de refroidissement l’est tout autant :

Le chauffage et le refroidissement, dans les bâtiments et l’industrie, représentent près de 50 % de la consommation énergétique de l’UE. En outre, ils font appel aux combustibles fossiles à hauteur de 75 %.

La stratégie proposée en matière de chauffage et de refroidissement est axée sur l’élimination des obstacles à la décarbonation dans les bâtiments et l’industrie.

Elle souligne aussi l’impact qu’auront l’amélioration de l’efficacité énergétique et le recours accru aux sources d’énergie renouvelables sur la sécurité énergétique. L’UE se doit d’adopter une vision plus stratégique dans ce secteur pour réduire sa dépendance à l’égard des fournisseurs extérieurs.

Pour se faire, l’UE a prévu de mettre en œuvre les actions suivantes :

  • Faciliter la rénovation des bâtiments ;
  • Accroître la part des énergies renouvelables ;
  • Réutiliser l’énergie résiduelle provenant de l’industrie ;
  • Faire participer les consommateurs et l’industrie.

Les avantages avancés pour inciter les citoyens et dirigeants européens sont nombreux :

  • Baisse de la facture énergétique pour les particuliers ;
  • Création d’emploi pour les travailleurs ;
  • Baisser des coûts énergétiques de 4 à 10 %, avec des investissements récupérés en moins de 5 ans pour l’industrie ;
  • Des milliards d’euros économisés en importation de gaz et de pétrole grâce à un parc immobilier décarboné.

 

Pour en savoir plus sur les annonces de la Commission Européenne :

Actualités sur les réseaux de chaleur, réseaux de froid et énergies renouvelables, en lien avec la planification et l'aménagement des territoires

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 642 autres abonnés