Archives du mot-clé aménagement

Guide : Efficacité énergétique des parcs scientifiques et technologiques

parc technologique andalousie

Smart MED Parks est un projet pilote financé dans le cadre du Programme MED, avec l’objectif d’améliorer l’efficacité énergétique des Parcs Scientifiques et Technologiques, en contribuant à la création d’un modèle auto-suffisant de génération et de consommation d’énergies par le déploiement de réseaux intelligents. Ce modèle, testé dans cinq Parcs Scientifiques et Technologiques en Espagne, Italie, France et Portugal favorise l’efficacité énergétique et l’intégration des énergies renouvelables comme facteur clé pour la compétitivité et la viabilité du modèle économique et social actuel des parcs de la zone méditerranéenne.

En complément des outils et modèles techniques développés dans le cadre du projet, l’équipe Smart MED Parks propose un guide rassemblant des éléments de compréhension générale des enjeux et possibilités d’intervention en matière d’efficacité énergétique, sous une forme simple et accessible, à l’ensemble des acteurs locaux, publics et privés, chargés de la création, de l’aménagement ou de la gestion des parcs scientifiques et technologiques.

Guide réalisé par la Direction Territoriale Ouest du Cerema, avec contribution du CSTB (Division Energies Renouvelables), dans le cadre du programme MED de l’Union européenne (financement FEDER).

7 novembre 2014 à Lyon : 6è Rencontres nationales déplacements-urbanisme-environnement (DUE)

Source : site certu.fr

La DGALN (Direction Générale de l’Aménagement, du logement et de la Nature), la DGITM (Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la mer), la DGEC (Direction générale de Energie et du climat) et le CGDD (Commissariat Général au Développement Durable), ont demandé au Certu (DtecTV du Cerema) la mise en place depuis 2009 d’un séminaire national périodique en direction des professionnels de l’urbanisme, des déplacements et de l’environnement, qui s’inscrit dans la mise en oeuvre de la transition écologique et énergétique.
Ce séminaire organisé en partenariat avec le CNFPT, associe également l’ADEME et d’autres partenaires (Gart et FNAU) selon les sujets traités. Comme pour les séminaires précédents, le dialogue sera privilégié entre les professionnels des trois domaines, à partir de projets réalisés ou en cours de réalisation sur la question du rôle de la prospective dans la planification des transports en lien avec l’énergie et le climat. Puis on s’interrogera aussi sur le contenu des projets urbains et de transport en termes de sobriété, d’efficacité énergétique et d’adaptation climatique.

Guide et fiches pratiques produits par l’association Hespul

Source : Site de l’association Hespul

140901_logo_HespulL’association Hespul a réalisé un guide intitulé
« Prise en compte de l’énergie dans les projets d’aménagement : de l’urbanisme de planification aux projets opérationnels ».

(…) Afin d’apporter des éléments de réponses à ces questions, HESPUL a produit un guide à destination des petites et moyennes collectivités et de leur AMO (bureaux d’études techniques, point INFO->ÉNERGIE, agence d’urbanisme, CAUE, etc.). Cet outil pratique a pour but de les accompagner à intégrer au mieux le thème de l’énergie à chaque étape d’un projet d’aménagement qu’il s’agisse d’urbanisme de planification (ex. PLU) ou opérationnel (ex. ZAC, projet de rénovation urbaine, …).

5 fiches pratiques accompagnent ce guide, dont notamment la fiche suivante  :

Gouvernance locale de la transition énergétique – Séminaire n°2 : Aménagement et énergie

Source : Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA)

Organisation de la deuxième séance du cycle de séminaires sur
« La gouvernance locale de la transition énergétique », dont le thème est

« Aménagement et énergie »
Des opérations d’aménagement aux politiques de planification urbaine et de transports : quelle contribution locale à la transition énergétique ?

Mercredi 22 octobre 2014 de 10h à 17h

Lieu : Grande Arche de la Défense – Paroi Sud – Salle 1 – Niveau 3

  • Programme de la journée  (en pdf)
  • Formulaire d’inscription en ligne, (inscription gratuite mais obligatoire pour accéder au Ministère), composée de 9 questions et à renseigner avant le 17 octobre 2014.
    Attention : nombre de places limitées

Réseaux de chaleur, villes et territoires – Cours ENTPE « Transition énergétique et aménagement »

logo reseaux chaleur_ couleurCréé sur initiative de la direction technique Territoires et Villes du Cerema (ex-CERTU) et de l’ENTPE pour l’année scolaire 2013/2014, le cours « Transition énergétique et aménagement » s’adresse aux étudiants de 2ème année de l’ENTPE, en voies d’approfondissement Aménagement et Politiques Urbaines ou Environnement.

Il s’articule autour de 8 modules thématiques et de travaux en sous-groupes autour d’un projet croisant problématique énergétique et questions d’aménagement – en l’occurrence le développement futur du réseau de chaleur de la ville de Vaulx-en-Velin.

Le cours du 24 janvier 2014 était consacré aux réseaux de chaleur, avec une intervention du Pôle Réseaux de Chaleur du Cerema et une présentation du réseau de chaleur de Vaulx-en-Velin, par les services de la ville. Le support d’intervention du Cerema est proposé ci-dessous.

Support d’intervention : Réseaux de chaleur, Villes & Territoires

(voir sur Slideshare) (télécharger au format PDF)

Sélection de documentation complémentaire

Formation : « Réseaux de chaleur : les positionner dans la stratégie urbaine Energie-climat et les développer » – Nouvelles dates 2014

Organisée par Ponts Formation Conseil et coordonnée par le pôle Réseaux de Chaleur du Cerema, avec la collaboration d’AMORCE, la formation « Réseaux de chaleur : les positionner dans la stratégie urbaine Energie-climat et les développer » aura lieu les 20 et 21 mars 2014 (report par rapport aux dates initialement prévues en novembre 2013).

Présentation

  • En bref

Les réseaux de chaleur urbains sont un élément essentiel du dispositif énergétique des villes, car ils permettent l’accroissement de la production de chaleur renouvelable. Cette formation donne les éléments pour examiner leur opportunité dans une politique énergétique urbaine, depuis l’échelle de la ville jusqu’à celle du quartier. Les outils permettant de soutenir le développement des réseaux de chaleur, notamment en lien avec l’urbanisme et l’aménagement, sont également présentés.

  • Thématiques

* Cadre juridique et politique de l’énergie à différentes échelles territoriales.
* Avantages et inconvénients du développement des réseaux de chaleur, points de vue des acteurs.
* Cadre d’intervention des collectivités, outils d’urbanisme, outils juridiques de soutien aux projets.

Programme détaillé

Informations pratiques

Contacts :

La commune de Plouaret (22) s’est équipée de 2 réseaux de chaleur bois-énergie

Source : La fiche « 2 réseaux de chaleur à Plouaret (22) » réalisée par Bruded (Bretagne rurale et rurbaine pour un développement durable)

Les communes du Trégor costarmoricain ont créé une filière bois-énergie sous l’impulsion de la commune de Plouaret qui s’est équipée d’un deuxième réseau de chaleur alimenté par une chaufferie bois de 500 KW de puissance (2 chaudières de 250 KW chacune). D’une longueur de 700 mètres, ce réseau dessert des immeubles, des pavillons, le foyer de personnes âgées. Il est en service depuis l’automne 2012.

La particularité de ce deuxième réseau est qu’il est géré en régie sous forme de SPIC (Service Public à Caractère Commercial), avec pour principes et avantages une gestion en autonomie, administrée par un conseil d’exploitation (Président, vice-président et 4 administrateurs), la possibilité d’acheter des plaquettes de bois à la filière bois-énergie, le bois provenant du bocage alentours, et de les revendre aux gestionnaires des établissements chauffés.

Le réseau 1, d’une longueur de 1000 mètres, alimente la mairie, la maison du patrimoine, du développement, la salle des sports, l’école maternelle …, il est équipé de chaudières bois et fuel, de 500 kW chacune.

Le coût du réseau 1 était de 534 536 € (204 500 € de subventions) et de 819 157 € pour le réseau 2 (subventions à hauteur de 384 851 €).

Rappel : Formation « Réseaux de chaleur : les positionner dans la stratégie urbaine Energie-climat et les développer » – Paris, novembre 2013

Organisée par Ponts Formation Conseil et coordonnée par le pôle Réseaux de Chaleur du CETE de l’Ouest, avec le soutien de la Direction Générale de l’Energie et du Climat du MEDDE et la collaboration d’AMORCE, la formation « Réseaux de chaleur : les positionner dans la stratégie urbaine Energie-climat et les développer » aura lieu les 7 et 8 novembre 2013 à Paris.

Présentation

  • En bref

Les réseaux de chaleur urbains sont un élément essentiel du dispositif énergétique des villes, car ils permettent l’accroissement de la production de chaleur renouvelable. Cette formation donne les éléments pour examiner leur opportunité dans une politique énergétique urbaine, depuis l’échelle de la ville jusqu’à celle du quartier. Les outils permettant de soutenir le développement des réseaux de chaleur, notamment en lien avec l’urbanisme et l’aménagement, sont également présentés.

  • Thématiques

* Cadre juridique et politique de l’énergie à différentes échelles territoriales.
* Avantages et inconvénients du développement des réseaux de chaleur, points de vue des acteurs.
* Cadre d’intervention des collectivités, outils d’urbanisme, outils juridiques de soutien aux projets.

Programme détaillé

Informations pratiques

Contacts :

A Roquebrune Cap Martin, une station d’épuration alimente un réseau de chaleur

Source : lenergieenquestions.fr

A Roquebrune Cap Martin, dans les Alpes Maritimes, un écoquartier « Cap Azur » a été réalisé, il est alimenté par un réseau de chaleur qui puise les calories des eaux traités par la nouvelle station d’épuration de la commune.  Le système permet de couvrir les besoins de 280 logements en chauffage, eau chaude et refroidissement.

L’eau, légèrement tiède (environ 15 à 20° à la sortie de la station), est récupérée au lieu d’être jetée à la mer, et transmise via des échangeurs à un circuit d’eau appelé « boucle d’eau tempérée ». Elle est ensuite convertie grâce à des pompes à chaleur en chauffage (eau à 45°), en eau chaude sanitaire (65°) ou en source de refroidissement des 7 bâtiments BBC (bâtiment de basse consommation) du projet.

Cette solution permet de produire 4 kWh de chaud et/ou 4,5 kWh de froid pour seulement 1 kWh d’énergie électrique consommé pour la valorisation des calories prélevées.

Le réseau de chaleur, pourra être « piloté » à distance (gestion centralisée) afin d’ajuster la production de chaleur et de froid, le chauffage et la production d’eau chaude de certaines parties de l’éco-quartier pourront fonctionner pendant que d’autres seront arrêtées. La chaleur des eaux usées des appartements sera récupérée et utilisée pour le préchauffage d’eau chaude sanitaire.

Les habitants de l’éco-quartier, par cette installation entre autre, devraient constater une diminution de 15 à 20 % de leur facture d’énergie.

Formation : « Réseaux de chaleur : les positionner dans la stratégie urbaine Energie-climat et les développer »

Organisée par Ponts Formation Conseil et coordonnée par le pôle Réseaux de Chaleur du CETE de l’Ouest, avec la collaboration d’AMORCE, la formation « Réseaux de chaleur : les positionner dans la stratégie urbaine Energie-climat et les développer » aura lieu les 7 et 8 novembre 2013 à Paris.

Présentation

  • En bref

Les réseaux de chaleur urbains sont un élément essentiel du dispositif énergétique des villes, car ils permettent l’accroissement de la production de chaleur renouvelable. Cette formation donne les éléments pour examiner leur opportunité dans une politique énergétique urbaine, depuis l’échelle de la ville jusqu’à celle du quartier. Les outils permettant de soutenir le développement des réseaux de chaleur, notamment en lien avec l’urbanisme et l’aménagement, sont également présentés.

  • Thématiques

* Cadre juridique et politique de l’énergie à différentes échelles territoriales.
* Avantages et inconvénients du développement des réseaux de chaleur, points de vue des acteurs.
* Cadre d’intervention des collectivités, outils d’urbanisme, outils juridiques de soutien aux projets.

Programme détaillé

Informations pratiques

Contacts :