Archives pour la catégorie Acteurs

Journée d’étude Énergies Réseaux de chaleur et de froid : optimisez leur développement local – le 10 décembre 2019 – Paris

Le Cerema participe à une journée technique à destination des élus des collectivités, des professionnels des services d’assistance aux collectivités locales (cabinets conseil, AMO…) et dirigeants et ingénieurs des sociétés spécialisées dans les services énergétiques et la production d’énergie décentralisée.

Cette journée sera l’occasion de profiter d’échanges et de témoignages de terrain aux côtés d’autres responsables techniques territoriaux.

Elle permettra :

  • de faire le point sur l’actualité et la réglementation,
  • de comprendre les moyens de déterminer les besoins de production et distribution de chaleur et de froid sur un territoire, tout en identifiant et en valorisant les sources d’énergies locales,
  • d’accéder aux clefs d’optimisation des installations et usages des réseaux lors de leur création, extension ou rénovation,
  • de découvrir les dernières innovations et bonnes pratiques en matière de « smart grids » thermiques, réseaux très basses températures, interconnexion, nouvelles possibilités de stockage.

Le programme et la fiche d’inscription sont disponibles sur le lien suivant : Journée d’étude Énergies.

Intégrer l’énergie dans l’urbanisme et la planification territoriale

Pleinement concernés par transition énergétique des territoires, les collectivités qui les composent doivent également se saisir des enjeux d’urbanisme et d’aménagement.

Ces trois domaines sont essentiels à la vie d’une collectivité. Néanmoins, ces structures sont confrontés à la séparation qui existe entre l’opérationnel et le politique.

En favorisant leurs échanges au sein de son club « Urbanisme et Énergie », la Fédération nationale des collectivité concédantes et régies accompagne les collectivités au déploiement efficace de ces politiques publiques.

Illustration extraite du guide « Urbanisme, énergie et planification », FNCCR & Territoires d’Énergie (2019)


A travers le prisme multi-énergétique et multi-réseaux, la FNCCR a récemment publié un guide rassemblant l’ensemble des réflexions et des réalisations sur les territoires.

Disponible ici, cette ressource a pour objectif de relier « la compétence urbanisme, la logique d’aménagement du territoire et l’énergie notamment issue de sources renouvelables dans un périmètre donné. ».

En plus de nombreuses collectivités, le Cerema, l’ADEME, et la FédéSCoT ont contribué à sa rédaction.





GT « Wargon » – chaleur et froid renouvelables

Le 25 mars 2019 s’est tenue la réunion de lancement du groupe de travail « chaleur et froid renouvelables » initié par Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire.

A l’instar des groupes de travail pour le développement des filières solaire, éolien et méthanisation lancés par Emmanuelle Wargon en 2018, ce groupe de travail a vocation à définir des actions concrètes pour le développement de la filière chaleur renouvelable et l’atteinte des objectifs inscrits dans la PPE.

Ce groupe de travail, qui réunit l’ensemble des acteurs de la filière chaleur renouvelable, sera divisé en sous-groupes, qui travailleront autour de 4 axes

  • Créer et développer les réseaux de chaleur et de froid et mettre en valeur leur attractivité – 9 avril 2019
  • Assurer la compétitivité économique des réseaux de chaleur – 15 avril 2019
  • Renforcer le taux d’énergie renouvelable et de récupération des réseaux de chaleur – 17 avril 2019
  • Innover en créant des outils d’aide à la conception et au pilotage – contribution écrite

Le Cerema participera aux différents sous-groupes pour partager son expertise et contribuer à l’émergence de conditions favorables au développement des réseaux de chaleur dans les territoires.

1ère édition de la semaine de la chaleur renouvelable

Collectivités, inscrivez-vous à la semaine de la chaleur renouvelable
3 jours pour s’engager dans la transition énergétique
Vous vous interrogez sur les atouts et la compétitivité des énergies renouvelables thermiques, les différentes technologies mobilisables pour concrétiser un projet sur votre territoire ?

Vous souhaitez faire des économies d’énergie et mettre en place un mode de chauffage au bénéfice des usagers et porteur d’emplois locaux et pérennes ? Les solutions de chaleur renouvelable locales, mobilisées in situ ou via un réseau de chaleur ou de froid, sont aujourd’hui largement reconnues : bois-énergie, énergie des déchets, géothermie, chaleur de récupération, chaleur solaire, biogaz. Les installations peuvent par ailleurs bénéficier de financements.

Rejoignez-nous les 4, 5 et 6 décembre 2018 lors de la Semaine de la chaleur renouvelable afin de découvrir comment, grâce à ces filières d’avenir, s’engager concrètement dans la transition énergétique de notre pays.

Ouverture des candidatures au Label écoréseaux de chaleur 2018

visuel site web 2018.png

Pour la 6ème année consécutive, l’association AMORCE lance le label écoréseau de chaleur, qui vise à mieux communiquer sur les atouts de ce mode de chauffage auprès du grand public, des aménageurs, promoteurs, abonnés et pouvoirs publics, tout en valorisant les collectivités locales qui assurent la maîtrise de ce service public.

Le label écoréseau de chaleur repose sur 3 critères :

  • environnemental : minimum de 50% d’énergies renouvelables et de récupération dans le mix énergétique
  • économique : une facture globale du chauffage pour l’usager inférieure à la solution de référence (gaz ou fioul)
  • social : existence d’un comité de concertation rendant compte du service de distribution de chaleur aux abonnés et aux usagers

Pour participer, rendez vous sur la page dédiée du site internet d’AMORCE depuis laquelle vous accéderez à la plateforme de candidature en ligne.

Les candidatures sont à adresser avant le vendredi 5 octobre, et les distinctions 2018 seront officiellement remises aux élus des collectivités lauréates le 4 décembre prochain à Paris à l’occasion de la Semaine de la chaleur renouvelable.

Amorce recrute un(e) chargé(e) de mission réseaux énergétiques et énergies renouvelables

AMORCEAmorce, l’association de collectivités et professionnels sur la transition énergétique, les déchets et l’eau, basée à Villeurbanne (à côté de Lyon), recrute un ou une chargé(e) de missions réseaux énergétiques et énergies renouvelables, en CDI, actuellement.

Chaque année, Amorce organise et anime des journées thématiques comme par exemple la semaine de la chaleur renouvelable (ex « Rencontres Réseaux de chaleur et de froid »), réalise et publie des études notamment un comparatif des modes de chauffage et du prix de vente de la chaleur

Voir l’offre d’emploi sur linkedin pour en savoir plus.

Participez au débat sur les villes et territoires de demain

Source : Site participatif sur les Villes et les Territoires de demain des Ministères de la Cohésion des Territoires (MCT) et de la Transition Écologique et Solidaire (MTES)

Nos villes et territoires vont connaître de profonds bouleversements sur les domaines touchant notre vie quotidienne : changement climatique, transformation numérique, vieillissement de la population, etc. Pour relever les défis environnementaux et socio-économiques, nous avons tout intérêt à réfléchir dès maintenant aux orientations que nous souhaitons engager. C’est dans cette logique que les ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des territoires donnent la parole à l’ensemble des citoyens afin de construire une vision commune des « Villes et Territoires de demain ». Devenez acteur de votre lieu de vie : partagez vos besoins, vos attentes et vos solutions pour élaborer collectivement les Livrets citoyens qui serviront de référence aux pouvoirs publics.

Cette plateforme collaborative sous forme de site internet permet à chacun et chacune de s’exprimer sur différentes thématiques définies sur le site. Le débat se déroule en 4 phases, il s’agit actuellement du recueil d’idées pour demain (du 23 mai au 19 juin) puis viendront les priorités pour demain (du 11 au 17 juillet). Les thématiques sont les suivantes : Habiter son logement, Habiter son quartier, Accéder aux service et commerces de proximité, Se déplacer, Participer à la vie locale, Vivre en bonne santé, Se former et travailler. Dans chaque thématique sont listées des sous-thématiques, ainsi on peut trouver les Réseaux de chaleur partagés dans Habiter son logement. Le texte d’introduction est le suivant :

Pour lutter plus efficacement contre le changement climatique, les villes et territoires de demain recherchent une plus grande sobriété énergétique.
Les réseaux de chaleur sont des dispositifs de fourniture du chauffage et de l’eau chaude sanitaire à l’échelle d’un quartier ou d’une ville. Ils ont été identifiés dans le débat comme une solution de récupération de chaleur à développer, en utilisant la chaleur produite par des serveurs informatiques par exemple. Des nouveaux usages reposant sur l’échange de chaleur et plus largement d’énergie sont encore à inventer.

Que pensez-vous de cette proposition ? Comment mettre en place des réseaux de chaleur partagés ?

Chacun, chacune, peut donner son avis, intervenir, etc. Des animateurs de débat posent des questions (comment réutiliser la chaleur produite par les serveurs informatiques et les salles de sports ? Quelles autres sources d’énergie pourraient être mutualisées dans les résidences collectives ? etc.) auxquelles il est possible de répondre.

Cette plateforme permet également de raconter sa journée dans sa ville/territoire de demain, qui, si elle est sélectionnée, pourra être adaptée en BD !

Pour participer à cette démarche citoyenne, la première étape consiste à créer un compte (très rapide) puis choisir son ou ses thème(s) et enrichir les échanges.

Pour en savoir plus sur les réseaux de chaleur

  • Voir l’Observatoire des réseaux qui regroupe les chiffres clés, l’agenda, les guides, les études, les cartes, les données, etc. partagés par les acteurs du domaine
  • Voir les fiches découvertes (15 fiches de 2 à 4 pages sur les enjeux, les acteurs, la chaleur de récupération, la géothermie, etc.) du Cerema

Le 19 juin 2018, la FNCCR abordera la question du froid

Les prévisions climatiques montrent que les vagues caniculaires vont augmenter en fréquence et en intensité. Il va donc falloir s’habituer à vivre avec ces épisodes de fortes chaleur, d’où l’importance de mettre en place de vraies stratégies d’aménagement du rafraîchissement de l’espace urbain ainsi des moyens de production et de distribution du froid renouvelable.

C’est ainsi que la Fédération nationale des collectivité concédantes et régies introduit la journée d’étude qu’elle organise le 19 juin 2018. Le froid sera au coeur des échanges qui aborderont notamment les problématiques liées au rafraîchissement urbain, à la gestion et la distribution du froid renouvelable par des réseaux dédiés.

Lors de cette journée seront également présentés :

  • Les outils existants pour réaliser une démarche intégrée de planification et de connaissance de l’aménagement urbain, notamment dans le diagnostic des îlots de chaleur urbain ;
  • Des retours d’expérience dans le confort d’été, à la fois à l’échelle du bâtiment pour rafraîchir sans apport extérieur et à l’échelle du quartier, pour rafraîchir en mobilisant les ressources locales du territoire et les documents d’aménagement ;
  • La dynamique internationale sur le sujet, à la fois sur les textes réglementaires européens et sur les études internationales en cours sur la production de froid, notamment renouvelable ;
  • Les accompagnements financiers pour les projets.

Plus d’informations disponibles sur cette journée du 19 juin 2018 en visitant la page dédiée du FNCCR en cliquant sur ce lien.

La France en tête du marché européen de la géothermie

Le 24 mai 2018, ENGIE Réseaux et le Syndicat des Énergies Renouvelables associés au Conseil européen de l’énergie géothermique (EGEC) et à la ville de Villepinte se sont réunis afin de faire un point d’étape sur les objectifs de la Programmation pluriannuelle de l’énergie géothermie (PPE) et évoquer la place de la France dans le marché européen de la géothermie.

Les acteurs de la filière géothermique, experts et décideurs politiques, ont alors abordés les sujets d’actualités tels que la transition énergétique, le rôle de la géothermie et son potentiel de développement.

Renforcée par le contexte favorable sur le bassin parisien, la France apparaît en tête du marché géothermique en Europe. En croissance de 38 % par rapport à 2013, ce marché représentait 388 millions d’euros en 2015. Ainsi , le territoire national est couvert par plus de 70 installations géothermique qui fournissent en chaleur près de 300 000 équivalents logements (187 000 au sein de l’agglomération parisienne). Cette solution permet d’éviter l’émission annuelle d’environ 240 000 tonnes de CO2.

Ce point presse précédait les « Journées Porte Ouvertes » (JPO), une initiative nationale de promotion des différentes filières des énergies renouvelables auprès du grand public, organisées les 25 et 26 mai.

GéoPicta à Villepinte, EGEC

L’occasion pour les participants de visiter en amont de l’événement les installations du réseau de chaleur de Villepinte, exploité dans le cadre d’une DSP, par ENGIE Réseaux.

Baptisé GéoPicta, cette infrastructure construite en 1976 s’est convertie récemment (2014) à la géothermie qui atteint désormais 64 % du mix énergétique. Depuis, de nombreuses transformations ont été opérées afin de « verdire » et optimiser son fonctionnement.
Disposant d’une puissance totale de 40 MW (dont 11 MW issue de la géothermie), GéoPicta fournit le chauffage et l’eau chaude sanitaire via 52 points de livraison au long de 7 km de réseaux à 5 200 équivalents logements.

COLLOQUE « Chaleur fatale : Un gisement considérable et une priorité en Ile-de-France » – Jeudi 28 juin 2018

2018-05-24 11_20_16-Démarrer

L’ATEE Ile-de-France organise, en collaboration avec l’ADEME Ile-de-France, et en partenariat avec la FNCCR, un colloque dédié à la récupération de la chaleur fatale :

Jeudi 28 juin 2018 au Forum de Grenelle – 15e arrondissement de Paris.

Ce colloque a pour objectif de rassembler collectivités, administration, associations,  entreprises et industriels pour échanger sur les solutions techniques, les aspects  économiques, la réglementation et la mise en pratique de telles solutions, avec des  retours d’expérience à l’appui :

• Quel est le contexte règlementaire actuel ?
• Quels sont les gisements de chaleur fatale ? Pour quels enjeux ?
• Comment récupérer et valoriser cette énergie ?
• Comment financer les projets de valorisation ?
• Des Retours d’expérience de collectivités, du secteur tertiaire ou d’industriels  (techniques, économiques, motivations, freins, leviers, …) sur des opérations de  récupération de chaleur sur des usines d’incinération, Data center et industries.

Retrouvez sur ce lien le programme complet de la journée et la fiche d’inscription au colloque.