La climatisation renouvelable avec les réseaux de froids

Avec la chaleur de l’été, les problématiques liées à la consommation de chauffage dans les bâtiments semblent lointaines. Mais la climatisation devient également un problème grandissant. En 2009 celle-ci est responsable de l’émission de  2.5 millions de tonnes équivalent CO2 dans le secteur du bâtiment. Les dépenses énergétiques liées à la climatisation ne cessent de grandir (0.45 TWH en 2007).

Consommation électriques annuelles liées à l'usage de la climatisation en GWh (source: MEDDE)
Consommation électriques annuelles liées à l’usage de la climatisation en GWh (source: MEDDE)

La climatisation électrique classique a d’autres inconvénients:

  •  fluides frigorigènes nocifs
  • dégradation de l’esthétique des façades
  • bruits

Mais d’autres solutions sont possibles, notamment via les réseaux de froid. La France possède le plus grand réseau de froid d’Europe à Paris, celui-ci climatise notamment le musée du Louvre.

La ZAC Seguin-Rives de Seine bénéficie de l’un de ces réseaux de froid, ce quartier sera refroidi grâce à la seine!

Lire l’article d’Actu-Environnement sur le réseau de froid de la ZAC Seguin

Lire le rapport du Medde sur la climatisation en France

Aller sur le centre de ressource  » réseaux de froid »

 

Publicités

2 réflexions sur “ La climatisation renouvelable avec les réseaux de froids ”

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s