Archives du mot-clé recherche et innovation

Retour sur la conférence « 4th generation district heating and smart energy systems »

4dh

Le centre de recherche sur les réseaux de chaleur 4ème génération a accueilli le 25 et 26 aout à Copenhague cette conférence rassemblant plus de 70 contributions. Le monde de la recherche mais également les industriels ont répondu présent à ce rendez-vous qui a passé en revu de nombreux sujets:

  • Les systèmes énergétiques intelligents
  • Les futures réseaux de chaleur et systèmes de production
  • la panification énergétique et ses outils
  • Les réseaux basse température
  • La gouvernance et l’organisation juridique des réseaux de chaleur
  • etc…

Cliquez ici pour retrouver tout les supports et vidéos de l’événement sur le site 4dh.

Publicités

Celsius Smart Cities : un projet européen à la recherche de collectivités françaises

https://i1.wp.com/reseaux-chaleur.cerema.fr/wp-content/uploads/CelsiusCity_EU_Homepage2-300x293.pngInitié en 2013 pour une durée de 4 ans, Celsius Smart Cities est un projet européen de diffusion et partage d’expériences en matière de développement de réseaux de chaleur et de froid intelligents , mobilisant notamment les énergies de récupération.

L’objectif est de rassembler cinquante villes des différents pays d’Europe afin de suivre leurs réalisations, leur apporter un soutien sous la forme d’expertise et de mise en relation avec d’autres villes, et valoriser leurs initiatives.

Aux côtés des collectivités impliquées dans le projet, un consortium a été constitué afin de rassembler les compétences d’énergéticiens et d’établissements de recherche. Le projet Celsius est financé par l’Union européenne.

Pour en savoir plus :

Appel à projets de l’ADEME « Nouvelles Technologies Emergentes » Edition 2015

https://appelsaprojets.ademe.fr/_rsc/dma/etablissement_logo_petit.pngL’ADEME vient de lancer l’édition 2015 de son appel à projets dédié aux « Nouvelles Technologies Emergentes ».

Certaines technologies innovantes développées récemment pour le marché à une échelle industrielle voire quasi industrielle, mais pas encore diffusées à grande échelle, en France ou à l’étranger, restent non éligibles au Fonds Chaleur par manque notamment de retours d’expériences suffisants sur leurs performances réelles in-situ.

Par conséquent, à travers cet appel à projets renouvelé, l’ADEME souhaite accompagner certaines opérations « pilotes » monitorées de manière détaillée, dans la perspective de bénéficier d’analyses fines et consolidées pour progresser sur la connaissance de ces technologies en devenir.

Ainsi, les projets sélectionnés par l’ADEME dans le cadre de cet appel à projets, doivent permettre d’évaluer la pertinence d’aider à des fins d’expérimentation quelques projets exemplaires jugés efficients tant sur le plan énergétique, économique qu’environnemental. L’analyse détaillée du suivi permettra d’évaluer les arguments permettant le déploiement à grande échelle de nouveaux systèmes énergétiques.

Les projets attendus à l’AAP NTE 2015 concernent notamment :

  • la géothermie :
    • installations de pompe à chaleur (PAC) décentralisées sur boucle d’eau tempérée (sur eau usées, eau de mer ou eaux de surface, sur champ de sondes géothermiques ou sur aquifère)
    • installations de fondations thermoactives enterrées comme vecteur de prélèvement de l’énergie du sous-sol, ou « géostructures » (pieux, parois, parking souterrain d’un immeuble, tunnels de métro,…).
  • les réseaux de chaleur :
    • systèmes géothermiques et/ou systèmes solaires thermiques « centralisés » ou « décentralisés », avec ou sans stockage thermique par hydro-accumulation, couplés à un réseau de chaleur basse température
    • systèmes « 4 tubes » alimentés par la production simultanée de chaud et de froid d’une thermofrigopompe géothermique, ou d’une PAC eau/eau en montage thermofrigopompe.
  • l’amélioration de l’efficacité énergétique des systèmes :
    • récupération d’énergie fatale par une PAC à ab(ad)sorption pour une production d’eau glacée alimentant un réseau de froid
    • solutions de rafraîchissement direct par « geo-cooling » (priorité donnée aux Data Center, en privilégiant la conception énergétique, par exemple, free-cooling et efficacité des éléments actifs, avant d’envisager une récupération de chaleur ou un traitement actif de froid)
    • installations de systèmes innovants (ensemble hydraulique couplé à des sondes géothermiques verticales, échangeur de canalisation pour récupération simultanée d’énergie avec le sol,…) permettant la gestion optimisée d’un process de production chaud et/ou froid avec éléments de récupération d’énergie et l’intégration d’une ressource d’énergie renouvelable ou de récupération (ENR&R) pour un taux de pénétration à minima de 50 %.

Date limite de dépôt des dossiers pour cet appel organisé en 2 vagues :

  • avant le 13 février 2015 à 16h00 pour une convention d’aide réalisée et notifiée avant la fin du deuxième trimestre 2015
  • avant le 17 juillet 2015 à 16h00 pour une convention d’aide réalisée et notifiée avant la fin du quatrième trimestre 2015.

En savoir plus : ADEME

Appel à projets R&D – Energie durable : production, gestion et utilisation efficaces

ADEMEL’ADEME vient de publier l’appel à projets de recherche « ENERGIE DURABLE : production, gestion et utilisation efficaces ».

Cet appel à projets est destiné à financer des travaux de R&D sur la thématique de l’énergie, et précisément sur :

  • Production d’énergie : production d’énergie à partir de sources renouvelables ou de déchets ;
  • Gestion / utilisation efficace de l’énergie : technologies et opérations qui visent la réduction de la consommation énergétique et l’amélioration de la gestion de l’énergie ;
  • Intégration système et approches transversales : exploitation de réseaux et de systèmes énergétiques intelligents et de leurs environnements.

Retrouvez les priorités et critères de l’édition 2015 dans le texte et la plaquette de présentation en pièces jointes.  Les recherches peuvent être de nature technologique ou méthodologique.

L’appel à projets cible les acteurs publics et privés de recherche des domaines suivants :

  • Production d’énergie à partir de sources renouvelables ou de déchets ;
  • Stockage et gestion de l’énergie (électricité, chaleur/froid, CH4) ;
  • Procédés et utilités industriels ;
  • Urbanisme ;
  • Electro-mobilité.

Le dépôt des pré-projets doit se faire avant le 5 décembre 2014 sur la plate-forme ADEME.  Vous pouvez également obtenir des renseignements via la boite mail apr.energie@ademe.fr

Investissements d’avenir : nouvel appel à projets Énergies Renouvelables

Investissements_d_AvenirDans le cadre du programme d’Investissements d’Avenir (PIA), l’État, l’ADEME et le Commissariat Général à l’Investissement (CGI) ont lancé un nouvel Appel à manifestation d’intérêt (AMI) concernant les « énergies renouvelables ».
Les énergies renouvelables constituent un enjeu majeur en termes de compétitivité, d’emploi et d’environnement. En 2011, 2012 et 2013 les premieres vagues d’appels à projets portaient sur les énergies solaires, l’éolien, la géothermie, les énergies marines et le stockage de l’énergie. En 2014, l’État complète ce soutien à l’innovation par un nouvel appel à projets. Il couvre un large périmètre des énergies renouvelables ainsi que l’hybridation des sources renouvelables, tout en ciblant des applications précises :

  • quatre types d’énergies renouvelables (EnR) : le solaire photovoltaïque, le solaire thermique, l’éolien et le froid renouvelable ;
  • l’hybridation des EnR à la fois entre elles, avec les sources d’énergies traditionnelles mais également avec les moyens de stockage.

La taille minimale des projets attendus est de 3 M€ (par exception, 1,5 M€ pour les technologies solaire thermique et d’hybridation dans le bâtiment). L’AMI est ouvert jusqu’au 2 octobre 2015. Deux clôtures intermédiaires seront effectuées les 3 septembre 2014 et 3 mars 2015.Les projets peuvent être soumis pendant toute la période d’ouverture de l’appel à manifestations d’intérêt.

Innovations sur les réseaux de chaleur et de froid de Helsinki

Climatisation - Helsinki

Un article un peu ancien (avril 2013), mais qui n’en reste pas moins intéressant. Il présente les innovations mises en œuvre sur les réseaux de chaleur et de froid à Helsinki, gérés par Helsingin Energia, en particulier :

  • la récupération de la chaleur rejetée par des data-centers
  • le raccordement de data-centers à un réseau de froid
  • la trigénération à l’échelle du réseau, qui produit/récupère/distribue électricité, chaleur et froid
  • la production de froid à partir de chaleur de récupération
  • l’utilisation d’un réseau de tunnels qui existe sous la ville, permettant de faciliter le déploiement des réseaux de chaleur/froid

A Helsinki, le réseau de chaleur fournit le chauffage de 400000 habitants, sur environ 600000 habitants peuplant la capitale finlandaise (1,3 million dans l’agglomération).

 

Maturité comparée des technologies de stockage d’énergie

Graphique réalisé par l’Agence Internationale de l’Energie, représentant le degré de maturité des différentes technologies de stockage de l’énergie.

stockage

Globalement, on note que les technologies de stockage de chaleur sont plutôt matures (phase commerciale), tandis que les technologies de stockage d’électricité sont plutôt en recherche et développement.

ADEME : appel à projets « Nouvelles Technologies Émergentes » (NTE)

Source : ADEME

ADEMELe Fonds Chaleur est l’une des mesures majeures en faveur du développement des Energies Renouvelables. Ce programme permet de diffuser des solutions de production de chaleur à partir d’énergies renouvelables jugées techniquement matures, en les aidants à atteindre une compétitivité économique par rapport aux installations utilisant une énergie conventionnelle.Cependant, certaines technologies se développent à une échelle industrielle ou quasi industrielle, en France ou à l’étranger, et ne sont pas aujourd’hui éligibles au Fonds Chaleur faute de retours d’expériences objectifs sur leurs performances réelles in-situ.

Par conséquent, dans la perspective de progresser sur la connaissance de ces technologies en devenir et les porter vers une plus large diffusion en cas de performances avérées, l’ADEME souhaite accompagner à travers cet appel à projets intitulé « Nouvelles Technologies Emergentes », certaines opérations « pilotes » suffisamment instrumentées, dans l’objectif de bénéficier d’un retour d’expérience consolidé pour apprécier leur maturité.

Les projets attendus à l’AAP NTE 2014 concernent les nouvelles technologies en liens avec l’énergie solaire, la géothermie, la combustion de la biomasse et le couplage de ces énergies aux réseaux de chaleur :

Energie solaire

  • Systèmes solaires thermiques pour la production d’eau chaude à usage d’ECS et/ou de Chauffage en résidentiel collectif (30 logements maximum, « priorité » donnée aux schémas hydrauliques avec appoints individualisés, aux schémas avec retour de bouclage et aux Systèmes Solaires Combinés)
  • Systèmes solaires thermiques de préchauffage d’air ou d’eau pour les applications de chauffage/climatisation des locaux industriels et tertiaires (« priorité » données aux capteurs solaires innovants type « mur solaire » ou modules solaires hybrides Thermique/Photovoltaïque)
  • Systèmes solaires thermiques pour applications industrielles : process basse température (<110°C)

Géothermie

  • Installations de PAC décentralisées sur boucle d’eau tempérée sur champ de sondes géothermiques
  • Installations de fondations thermoactives ou « Géostructures » (pieux, parois, parking souterrain d’un immeuble, tunnels de métro,…)

Biomasse (production thermique >100 tep/an exclusivement)

  • Installations de foyers à combustion « optimisée » pour réduire les émissions de polluants (« priorité » donnée aux foyers à « Bas NOx » ou aux technologies d’adaptation aux variations de charges, gazéification…)
  • Installation de nouveaux systèmes de traitement des fumées (filtres à manches en céramique ou en Inox, électrofiltres tubulaire, couplage avec la condensation…)

Réseau de Chaleur

  • Systèmes solaires thermiques « centralisés » ou « décentralisé » pour couplage à un réseau de chaleur basse température

Les projets sélectionnés seront ceux qui apporteront la meilleure réponse globale aux questions énergétiques, économiques et environnementales. Les projets devront intégrer l’efficacité des systèmes de production mais aussi les questions de cohérence par rapport à leur environnement proche, le sens économique, l’intérêt collectif des usagers consommateurs et l’impact environnemental.

Le dossier de candidature rédigé en réponse à l’AAP NTE 2014, doit être déposé sur la plateforme dédiée avant le 28/04/2014 10h.

2ème conférence internationale sur les réseaux de chaleur solaires – 3-4 juin 2014, Hambourg

solaireLe groupe de travail européen SDH+ organise en juin prochain à Hambourg la deuxième conférence internationale sur l’utilisation de l’énergie solaire dans les réseaux de chaleur. Intégration technique des systèmes solaires dans les réseaux, réseaux de chaleur intelligents combinant cogénération et solaire thermique, réseaux solaires en zone peu dense, stratégies commerciales et politiques, nouveaux services et technologies…

2nd International Solar District Heating Conference

3-4 June 2014, Hamburg

The 2014 edition of the Solar District Heating Conference takes place on 3 and 4 June 2014 in Hamburg. Market actors and experts are invited to gather for exchanging experience on the newest developments and networking at international level.

Key topics of the conference are: technical system integration of solar thermal into district heating, smart district heating systems combining CHP and solar thermal, solar district heating for housing areas and villages, policy, market strategies and business models as well as new products, technologies and services.

The conference is hosted in the halls of the old waterworks of Hamburg’s municipal energy supplier Hamburg Energie, who at the same time will present its outstanding solar district heating project ‘Energiebunker’ in technical tours before and after the conference sessions.

Registration is now open !

Make sure to be part of this essential renewable heat event !

Please download the registration form, and send it completed to i.melsa@agfw.de or by fax to +49 69 6304 391.

Participation fees are 230 € excl.VAT for early bird registration until 2 May 2014 and 290 € excl. VAT from 3 May 2014 on.

Looking forward to welcoming you to this great event,

Your SDH Conference 2014 Organizing Team

Les Smart grids thermiques sortent de l’ombre

https://i1.wp.com/www.smartgrids-cre.fr/media/images/site_images/forums.jpg

Alors que bien souvent les débats ont tendance à limiter les Smart grids énergétiques aux Smart grids électriques, la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) a organisé le 4 Mars dans ses locaux, un forum gratuit sur les réseaux de chaleur et de froid intelligents (souvenez-vous, nous vous en avions parlé ici). Ce fut l’occasion de rappeler l’importance de ces réseaux dans les objectifs de production d’EnR&R français. Trois présentations ont ainsi permis d’illustrer le futur des réseaux de chaleur:

  • Odile Lefrère, Chargée d’études EnR&R/ réseaux de chaleur au Cerema: la mise en œuvre de l’innovation sur les réseaux de chaleur et de froid
  • Bertrand Guillemot, Responsable du département expertise technique de Dalkia: rendre les réseaux de chaleur et de froid intelligents,  les possibilités existantes d’assurer une gestion et une optimisation dynamique des énergies (chaleur, électricité et gaz) en fonction des conditions de marché et au plus près de la demande finale
  • Michel Salem-Sermanet, Directeur général adjoint de l’établissement public d’aménagement de Marne-la-Vallée (EPAMARNE): le projet de l’EPA de Marne-la-Vallée pour concevoir le premier « démonstrateur énergétique » à grande échelle en  Ile-de-France, fondé sur un système de Smart grids électrique et thermique.

L’ensemble des présentations seront disponibles sur le site Smart grids CRE : http://www.smartgrids-cre.fr/index.php?p=reseaux-chaleur-froid-intelligents-interviews

Mais la CRE ne s’est pas arrêtée là en ce qui concerne les Smart grids thermiques. Depuis le 11 Mars 2014, un dossier « réseaux de chaleur et de froids intelligents » est disponible sur le site www.smartgrids-cre.fr. Ce dossier comporte une quinzaine de pages thématiques qui dressent un panorama global des Smart grids thermiques.

Vous trouverez le sommaire du dossier « Les réseaux de chaleur et de froid intelligents » ci-dessous:http://www.smartgrids-cre.fr/index.php?p=reseaux-chaleur-froid-intelligents

Retrouvez également le diaporama présenté par le Cerema lors du forum: