Tous les articles par Pôle Réseaux de Chaleur - Cerema

Pôle Réseaux de Chaleur - Département Villes et Territoires - DTerOuest - Cerema

COLLOQUE « Chaleur fatale : Un gisement considérable et une priorité en Ile-de-France » – Jeudi 28 juin 2018

2018-05-24 11_20_16-Démarrer

L’ATEE Ile-de-France organise, en collaboration avec l’ADEME Ile-de-France, et en partenariat avec la FNCCR, un colloque dédié à la récupération de la chaleur fatale :

Jeudi 28 juin 2018 au Forum de Grenelle – 15e arrondissement de Paris.

Ce colloque a pour objectif de rassembler collectivités, administration, associations,  entreprises et industriels pour échanger sur les solutions techniques, les aspects  économiques, la réglementation et la mise en pratique de telles solutions, avec des  retours d’expérience à l’appui :

• Quel est le contexte règlementaire actuel ?
• Quels sont les gisements de chaleur fatale ? Pour quels enjeux ?
• Comment récupérer et valoriser cette énergie ?
• Comment financer les projets de valorisation ?
• Des Retours d’expérience de collectivités, du secteur tertiaire ou d’industriels  (techniques, économiques, motivations, freins, leviers, …) sur des opérations de  récupération de chaleur sur des usines d’incinération, Data center et industries.

Retrouvez sur ce lien le programme complet de la journée et la fiche d’inscription au colloque.

Publicités

ADEME : Appel à projets «Concours d’ innovation »

2017-12-22 13_27_20-Concours d'innovation PIA_decembre2017_010403.pdf - Adobe Acrobat Reader DC

L’Appel à projets «Concours d’ innovation » a été lancé le 12 décembre et se clôture le 13 mars 2018.

Ce Concours s’adresse exclusivement aux PME et start-up dont les projets couvrent les thématiques suivantes :

  • Transport et mobilité durable
  • Agriculture innovante
  • Ecosystèmes terrestres, aquatiques et marins
  • Energies renouvelables, stockage et systèmes énergétiques. Avec les volets « optimisation des réseaux de chaleur » ; « création de passerelles entre réseaux/vecteurs d’énergie » ; «  stockage de chaleur »

Toutes les informations sont à retrouvées sur le document suivant : Concours d’innovation PIA_decembre2017

Il s’inscrit dans la continuité des Initiatives PME (IPME) et inaugure la troisième phase du Programme d’investissements d’avenir  (PIA) opéré par l’ADEME.

Vous pourrez retrouver le texte complet de l’appel à projets sur ce lien.

 

Les Avis de l’ ADEME « Les réseaux de chaleur alimentés par des énergies renouvelables et de récupération »

Les avis de l'ADEMELes réseaux de chaleur permettent d’alimenter en chaleur un quartier ou un ensemble de quartiers à partir d’un ou plusieurs moyens de production de chaleur centralisés. Pour atteindre les objectifs de la loi de Transition énergétique pour la croissance verte, il est nécessaire de multiplier par 5 la production de chaleur renouvelable et de récupération (EnR&R) délivrée par ces réseaux. Ces objectifs ambitieux sont une formidable opportunité pour les collectivités, qui peuvent, soit implanter de nouveaux réseaux EnR&R, soit faire évoluer les réseaux existants, en profitant d’opérations de densification, d’extension ou d’interconnexion, pour accroître la part d’EnR&R.

L’Avis de l’ADEME fait le point sur l’état des connaissances et propose des recommandations.

Retrouver cet avis sur :

http://www.ademe.fr/avis-lademe-reseaux-chaleur-alimentes-energies-renouvelables-recuperation

Projet HeatNet NWE – En avant vers les réseaux de chaleur 4ème génération

heatnet south dublinLe Cerema participe au projet européen HeatNet NWE, un projet interreg qui vise à développer les réseaux de chaleur faiblement émetteur de CO2 en Europe du Nord Ouest. Dans cette partie de l’Europe, la fourniture de chaleur par les réseaux de de chaleur ne dépasse pas les 7% contrairement à l’Europe Central ou l’Europe du Nord elle peut dépasser les 50%. Les réseaux de chaleur 4ème génération y sont encore plus rares malgré leurs avantages (des température plus faibles pour moins de pertes de chaleur, du stockage d’énergie pour un couplage possible avec les EnR électriques, un réseaux adaptés aux nouveaux bâtiments peu consommateurs, etc.). HeatNet NWE vise à améliorer la diffusion des bonnes pratiques concernant la mise en place de réseaux de chaleur 4ème génération.

Au total, 13 partenaires sont associés au projet pour développer des outils facilitant la mise en place de réseaux de chaleur nouvelles générations. Ils s’appuieront sur 6 sites pilotes:

  1. Boulogne-sur-Mer (France): deux réseaux de chaleur couverts par une même délégation de service public pour un mix bois+récupération de chaleur d’une station de traitement des eaux usées + gaz. Une extension vers le centre Nausicaa avec potentiellement l’utilisation des calories de la mer est étudiée ainsi qu’un  lien entre les réseaux de chaleur et le réseau de froid en création sur le port. Les deux réseaux de chaleur sont également intégrés à de grands projets de renouvellement urbain.
  2. Herleen (Pays-bas): des réseaux de chaleur basse température alimentés par la chaleur des anciennes mines de charbon aujourd’hui inondées. Plusieurs extensions sont à l’étude par l’opérateur Mijnwater déjà en charge de l’existant.
  3. Kortrijk (Belgium): la ville est en pleine démarche de planification énergétique et après avoir lancé différentes études aboutissant à des « cartes de chaleur », elle prévoit la création de plusieurs réseaux de chaleur nouvelle génération
  4. South Dublin (Ireland): l’autorité en charge de l’énergie prévoit la création d’un réseau de chaleur à partir de la récupération de chaleur d’un datacenter qui alimentera de nouveaux bâtiments.
  5. Plymouth (UK): la ville prévoit la création d’un ou plusieurs petits réseaux de chaleur cogénération pour alimenter des bâtiments publics (neufs ou réhabilitation).
  6. Aberdeen (UK) : la ville prévoit la création de plusieurs petits réseaux de chaleur basse température en commençant par un réseau de chaleur alimenté par une usine d’incinération.

Le Cerema travaille essentiellement sur la création d’un HeatNet Model, un guide sur la planification et le développement des réseaux de chaleur 4ème génération dans les collectivités d’Europe du Nord Ouest. Le projet se terminera fin 2019.

partners heatnetListe des partenaires:

  • Plymouth City Council
  • CAP 2020
  • Stad Kortrijk
  • Intercommunale Leiedal
  • Energy Cities
  • Ville de Boulogne-sur-Mer
  • Universiteit Gent
  • Hogeschool van Amsterdam
  • Les 7 Vents
  • Aberdeen City Council
  • Mijnwater B.V.
  • South Dublin County Council
  • Cerema

 

Lien vers la page officielle: http://www.nweurope.eu/projects/project-search/heatnet-transition-strategies-for-delivering-low-carbon-district-heat/

Des micro-chaufferies bois

Source : www.franceinter.fr et www.ere43.fr

Il existe des constructeurs (dont celui-ci) qui proposent la construction d’une micro-chaufferie au bois déchiqueté prête à l’emploi.

C’est une chaufferie qui est livrée « prêt à l’emploi, transportable, recyclable et son implantation est réversible. Elle comprend la chaudière et le silo de stockage du bois ». Adaptable suivant les configurations, cette chaudière est alimentée en bois déchiqueté.

La création d’un réseau de chaleur est parfois compliquée à phaser avec la construction et les raccordements des bâtiments. Parfois sont utilisées des chaufferies provisoires, généralement au fioul. Cette solution de chaufferie bois modulable prête à l’emploi permet de s’affranchir de l’utilisation d’énergie fossile, même provisoire. On peut aussi imaginer une installation progressive de plusieurs chaufferies permettant de suivre un phasage de constructions de bâtiments.

2 nouveaux appels à projets (R&D et NTE) pour les réseaux de chaleur

logo AdemeLes réseaux de chaleur poursuivent leur transition énergétique avec le soutien de l’Ademe qui lance deux nouveaux appels à projets:

Les smartgrids thermiques sont donc à l’honneur.

Outre les smartgrid thermiques, les smartgrid multi-énergies peuvent permettre un développement massive des énergies renouvelables. L’ Ademe a sorti à ce sujet dernièrement le rapport d’étude PEPS3 portée par l’ATEE et 10 acteurs industriels sur l’évaluation des potentiels du stockage de chaleur et du Powet To Heat:Cas d’application spécifiques aux réseaux de chaleur pour l’augmentation de la chaleur renouvelable injectée.
http://www.ademe.fr/etude-valorisation-stockage-thermique-power-to-heat

Journée de sensibilisation à la géothermie très basse énergie, le 23 Juin à Bordeaux

Une journée régionale consacrée à la géothermie très basse énergie se tiendra le 23 juin à Bordeaux. Organisée par l’Ademe, l’AFPG, la DREAL Aquitaine, le BRGM et le Cerema, cette journée sera l’occasion de revenir sur les techniques innovantes qu’offrent les géothermie et de revenir sur les premiers projets déjà mis en place.

Programme:

Pour s’inscrire, retournez avant le 15 juin le bulletin d’inscription ci-dessous par mail à contact@afpg.asso.fr ou à l’adresse indiquée sur le bulletin.

Bulletin d’inscription et informations complémentaires:

Bulletin inscription_Journe gothermie 23 juin

 

Chiffres clés des énergies renouvelables – édition 2015

Repères - décembre 2015
Chiffres clés EnR – décembre 2015

« la France a gravé, dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte adoptée le 22 juillet, l’objectif de porter la part des énergies renouvelables dans sa consommation brute à 32 % en 2030. »

Le rapport réalisé par le CGDD en décembre 2015 rappelle succinctement les objectifs que s’est fixé la France dans la loi de transition énergétique avant de dérouler les chiffres clés des énergies renouvelables sur notre territoire.

Quelques chiffres retiendront notre attention sur les réseaux de chaleurs.

Plus d’information sur le site http://reseaux-chaleur.cerema.fr

Un réseau de chaleur et de froid par géothermie sur le campus de Paris Saclay

Sources : www.lesechos.fr et www.batiweb.com

Un réseau de chaleur et de froid par géothermie alimentera le campus urbain de Paris-Saclay en chauffage et eau chaude sanitaire, climatisation et rafraichissement. Ces bâtiments se construiront entre 2016 et 2022

Financé par l’Établissement Public Paris-Saclay (EPPS), la conception, réalisation, exploitation et maintenance (CREM) sont confiés à  IDEX pour une durée de 7 ans.

La somme investie s’élève à 51,7 millions d’euros.

Le réseau exploitera la nappe de l’Albien (700m de profondeur) et fonctionnera en bi-directionnel en fournissant de l’énergie aux utilisateurs et en récupérant celle fournie par les bâtiments raccordés.

 

151008-Paris-Saclay géothermie
Réseau de chaleur et de froid du campus de Paris-Saclay. Source : batiweb.com

Retour sur la conférence « 4th generation district heating and smart energy systems »

4dh

Le centre de recherche sur les réseaux de chaleur 4ème génération a accueilli le 25 et 26 aout à Copenhague cette conférence rassemblant plus de 70 contributions. Le monde de la recherche mais également les industriels ont répondu présent à ce rendez-vous qui a passé en revu de nombreux sujets:

  • Les systèmes énergétiques intelligents
  • Les futures réseaux de chaleur et systèmes de production
  • la panification énergétique et ses outils
  • Les réseaux basse température
  • La gouvernance et l’organisation juridique des réseaux de chaleur
  • etc…

Cliquez ici pour retrouver tout les supports et vidéos de l’événement sur le site 4dh.