Archives pour la catégorie Documentation

Les bases sur les réseaux de chaleur/froid et leur lien avec le bâtiment – Cours ENTPE – novembre 2018

Dans le cadre du cours sur les énergies renouvelables (EnR) donné aux élèves de 3è année de l’option bâtiment, l’École de l’aménagement du durable des territoires (ENTPE) a sollicité le Cerema pour donner un module sur les réseaux de chaleur/froid. L’intervention a été assurée par le pôle Réseaux de Chaleur du Cerema, le 16 novembre 2018. Le support de l’intervention est présenté ci-dessous. Il comprend des liens vers des sources documentaires thématiques tout au long des parties.

Support de cours – Les bases techniques, juridiques, économiques et politiques des réseaux de chaleur et leur lien avec les bâtiments existants et neufs

Télécharger le support de cours sur les réseaux de chaleur/froid en pdf

Publicités

Le Fonds chaleur : le MTES étudie son évolution

Par lettre de mission en date du 19 décembre 2017, le Ministre d’État du Ministère de la Transition écologique et solidaire a souhaité que soit étudiés l’opportunité et les modalités de transformation des aides à l’investissement du Fonds chaleur en aide à la production de chaleur renouvelable.

Le 25 septembre dernier, le rapport de cette mission a été publié par le Conseil Général de l’Environnement et du Développement durable (CGDD) et le Conseil général de l’Économie, de l’Industrie, de l’Énergie et des Technologies (CGE).

Le document remis au Ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) propose un retour sur les différents mécanismes de soutien aux énergies renouvelables, notamment la chaleur, et le froid, renouvelable. Les alternatives possibles au mécanisme actuel du Fonds chaleur sont analysées et couplées aux résultats d’auditions des professionnels de la filière étudiée. Ces résultats permettent ensuite de dégager deux axes de propositions : réglementaires et techniques. Par ailleurs, il est rappelé l’intérêt pour la filière de maintenir, voire renforcer, son argumentaire en ce qui concerne son indépendance au marché des énergies fossiles.

En substance, la mission considère qu’une modification du Fonds chaleur, d’aides à l’investissement en aide à la production n’est pas opportun. Elle propose de consolider le modèle existant et d’agir sur des pistes concrètes au délai opérationnel réduit. La mission suggère enfin d’opérer un transfert maîtrisé et juste des aides aux énergies renouvelables électriques vers les thermiques. Pour cela, une attention particulière devra être portée au cas de la cogénération afin d’appréhender précisément sa contribution à la chaleur.

Pour en savoir plus

Découvrez les sujets du cours Transition Energétique et Aménagement de l’ENTPE cette année

Créé sur initiative du Cerema et de l’ENTPE en 2013, le cours “Transition énergétique et aménagement”, géré par Emmanuel Martinais, docteur en aménagement et urbanisme, s’adresse aux étudiants de 2ème année de l’ENTPE, en voies d’approfondissement Aménagement et Politiques Urbaines et Environnement.

Il s’articule autour de 8 modules thématiques et de travaux en sous-groupes autour d’un projet croisant problématique énergétique et questions d’aménagement. Le projet est proposé depuis plusieurs années par le Grand Lyon. Cela permet d’un côté de mobiliser les élèves sur de vraies questions d’aménagement énergétique et de l’autre côté d’aider le Grand Lyon sur ces questions. En 2017-2018, il s’agissait de l’aménagement énergétique du quartier de la Saulaie du Grand Lyon. Cette année 2018-2019, il s’agit :

1.de l’articulation entre les réseaux de chaleur et de gaz dans les opérations d’aménagement

2.de la pertinence de classer un ou plusieurs réseaux de chaleur de la métropole lyonnaise

3.du rôle de la métropole lyonnaise sur le secondaire des réseaux de chaleur/froid.

Pour en savoir plus

Fiches régionales – état des lieux et potentiels de la chaleur renouvelable

Un état des lieux et un potentiel de développement de la chaleur pour chaque région.

La Fedene a fait réaliser des fiches illustrant l’état des lieux des réseaux de chaleur ainsi que leur potentiel de développement pour chaque région. Ces informations peuvent venir compléter ou alimenter les études EnR des diagnostics des SRADDET et/ou SRCAE.

De manière plus générale, ces fiches permettent d’avoir une vision synthétique du développement possible de la chaleur renouvelable par les réseaux sur le territoire. Elles ont vocation à nourrir les visions stratégiques des plans énergie.

Accès aux fiches :
http://www.fedene.fr/etudes-publications/reseaux-de-chaleur-et-de-froid/

Pour aller plus loin dans le diagnostic, voir aussi la cartographie nationale des besoins de chaleur du Cerema :
http://reseaux-chaleur.cerema.fr/carte-nationale-de-chaleur-france

Comment évaluer le potentiel de récupération de chaleur fatale sur son territoire ? Guide FNCCR-ADEME

Quelles sont les sources de chaleur fatale (usines d’incinération des déchets, datacenters, réseaux d’assainissement, stations d’épuration, chaleur des industries, blanchisseries, etc.) sur mon territoire ?

Comment évaluer leurs caractéristiques techniques et économiques selon les filières ?

Comment les valoriser sur site et sur mon territoire ?

Les réponses dans le guide intitulé « Etude territoriale de connaissance des potentiels de récupération de chaleur sur son territoire » de la FNCCR et l’ADEME.

Pour en savoir plus

La France en tête du marché européen de la géothermie

Le 24 mai 2018, ENGIE Réseaux et le Syndicat des Énergies Renouvelables associés au Conseil européen de l’énergie géothermique (EGEC) et à la ville de Villepinte se sont réunis afin de faire un point d’étape sur les objectifs de la Programmation pluriannuelle de l’énergie géothermie (PPE) et évoquer la place de la France dans le marché européen de la géothermie.

Les acteurs de la filière géothermique, experts et décideurs politiques, ont alors abordés les sujets d’actualités tels que la transition énergétique, le rôle de la géothermie et son potentiel de développement.

Renforcée par le contexte favorable sur le bassin parisien, la France apparaît en tête du marché géothermique en Europe. En croissance de 38 % par rapport à 2013, ce marché représentait 388 millions d’euros en 2015. Ainsi , le territoire national est couvert par plus de 70 installations géothermique qui fournissent en chaleur près de 300 000 équivalents logements (187 000 au sein de l’agglomération parisienne). Cette solution permet d’éviter l’émission annuelle d’environ 240 000 tonnes de CO2.

Ce point presse précédait les « Journées Porte Ouvertes » (JPO), une initiative nationale de promotion des différentes filières des énergies renouvelables auprès du grand public, organisées les 25 et 26 mai.

GéoPicta à Villepinte, EGEC

L’occasion pour les participants de visiter en amont de l’événement les installations du réseau de chaleur de Villepinte, exploité dans le cadre d’une DSP, par ENGIE Réseaux.

Baptisé GéoPicta, cette infrastructure construite en 1976 s’est convertie récemment (2014) à la géothermie qui atteint désormais 64 % du mix énergétique. Depuis, de nombreuses transformations ont été opérées afin de « verdire » et optimiser son fonctionnement.
Disposant d’une puissance totale de 40 MW (dont 11 MW issue de la géothermie), GéoPicta fournit le chauffage et l’eau chaude sanitaire via 52 points de livraison au long de 7 km de réseaux à 5 200 équivalents logements.

Fiche découverte : District heating and cooling in France

premiere pageLe Cerema a publié une série de 12 fiches découverte sur les réseaux de chaleur et de froid.

Nous avons mis à jour et traduit en anglais la fiche sur les réseaux chaleur en France : Discovery form – District heating and cooling in France. N’hésitez pas à utiliser cette fiche pour parler des réseaux de chaleur français avec les non francophone !

 

 

La réappropriation locale de l’énergie en Europe

Energy Cities, l’association européenne des autorités locales en transition énergétique, a sorti un rapport sur la réappropriation locale de l’énergie en Europe.

Ce rapport clarifie les concepts de remunicipalisation et de réappropriation locale de l’énergie. Il analyse également les raisons de cette reprise locale de la gestion opérationnelle des systèmes énergétiques et dresse un état des lieux des obstacles et risques rencontrés par les collectivités. Enfin, le rapport tire les principaux enseignements des premiers retours d’expériences et propose des pistes de réflexion pour un meilleur développement d’un service public local de l’énergie en Europe.

Source: Energy Cities

Les villes ont un rôle essentiel dans la transition énergétique car c’est à ce niveau que se concentrent enjeux et solutions que cela soit pour le développement des énergies renouvelables et de récupération ou pour l’amélioration de l’efficacité énergétique. Les collectivités locales, conscientes de leur rôle, deviennent les premiers acteurs de la transition énergétique de leur territoire.

Télécharger le rapport ici 
Découvrir Energy Cities ici :  http://www.energy-cities.eu/ 
Rappel : vous avez jusqu’au mercredi 11 avril 2018 pour vous inscrire à la conférence annuelle d’Energy Cities qui se tient à Rennes du 18 au 20 avril 2018.

Publication du rapport CEREMA « Les réseaux de chaleur dans les écoquartiers »

Du premier appel à projet de 2009 à la dernière vague de projets labellisés en 2016, la démarche ÉcoQuartier a pris de l’ampleur avec près de 59 projets labellisés et 140 engagés dans la labellisation début 2018.

Ce label comprend une charte de 20 engagements relatifs à la démarche, au cadre de vie, au développement territorial ainsi qu’à l’environnement et au climat. Concernant cette dernière thématique, l’engagement 17 vise la sobriété énergétique et la diversification des sources au profit des énergies renouvelables et de récupération.

Les réseaux de chaleur, par leur capacité à mettre en œuvre de grandes quantités d’énergies renouvelables, sont une opportunité pour diversifier le mix énergétique des territoires qu’ils desservent au profit des énergies renouvelables. Toutefois, certains projets de réseaux de chaleur n’ont pu aboutir dans certains écoquartiers, interrogeant alors la pertinence technique et économique de cette solution.

L’étude cherche à répondre à cette problématique en dissociant l’analyse des réseaux de chaleur créés ex-nihilo (cas 1, 2 et 3) de l’analyse des réseaux étendus à un écoquartier (cas 4) ou préexistant (cas 5) sur l’écoquartier. Enfin, des retours d’expériences de collectivités interviewées viennent compléter l’approche scientifique.


Téléchargez librement le rapport et la fiche de présentation de l’étude sur le site du pôle réseaux de chaleur.

Actualisation du scénario énergie-climat 2035-2050 de l’ADEME

Source : presse.ademe.fr

L’ADEME vient d’actualiser son scénario énergie-climat 2035-2050. Celle-ci vise à souligner les efforts qui devront être faits d’ici 2035 afin de permettre la réalisation des objectifs pour 2050, à savoir la réduction des émissions des gaz à effet de serre et de la consommation d’énergie finale.

Cette actualisation intervient en période de révision de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) et de la programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE).