Archives pour la catégorie Soutien aux projets

Appel à projets ADEME «Investissements d’Avenir – Réseaux Energétiques Optimisés»

L’ADEME vient de faire paraître un nouvel appel à projet « Investissement d’Avenir » !

Il vise à financer des innovations, des démonstrateurs et des expérimentations pré-industrielles.

Ce nouvel appel à projet de l’ADEME s’intéresse à des solutions d’optimisation des réseaux énergétiques (électrique, chaleur, froid, gaz). A ce titre, il vise à promouvoir le développement de solutions innovantes de gestion et de régulation de ces réseaux, de leurs composants, des données qui en sont issues, ainsi que des éventuelles interactions et interfaces entre eux ou avec les sources de production en amont et les usages en aval par tous types de consommateurs.

 


Retrouvez l’appel à projet détaillé sur le site de l’ADEME :

Ainsi qu’un résumé sur le site du CEREMA :

Publicités

ADEME : Appel à projets «Concours d’ innovation »

2017-12-22 13_27_20-Concours d'innovation PIA_decembre2017_010403.pdf - Adobe Acrobat Reader DC

L’Appel à projets «Concours d’ innovation » a été lancé le 12 décembre et se clôture le 13 mars 2018.

Ce Concours s’adresse exclusivement aux PME et start-up dont les projets couvrent les thématiques suivantes :

  • Transport et mobilité durable
  • Agriculture innovante
  • Ecosystèmes terrestres, aquatiques et marins
  • Energies renouvelables, stockage et systèmes énergétiques. Avec les volets « optimisation des réseaux de chaleur » ; « création de passerelles entre réseaux/vecteurs d’énergie » ; «  stockage de chaleur »

Toutes les informations sont à retrouvées sur le document suivant : Concours d’innovation PIA_decembre2017

Il s’inscrit dans la continuité des Initiatives PME (IPME) et inaugure la troisième phase du Programme d’investissements d’avenir  (PIA) opéré par l’ADEME.

Vous pourrez retrouver le texte complet de l’appel à projets sur ce lien.

 

Le réseau de chaleur de Béthune alimenté au gaz de mine

Source : actu-environnement.com

La ville de Béthune dans le Pas-de-Calais, fusionnera ses deux réseaux de chaleur pour n’en faire qu’un. Le début des travaux est annoncé pour 2018.

Ce réseau sera alimenté par l’énergie locale issue du centre de valorisation de déchets et par « du gaz capté sur les anciennes mines des Hauts-de-France » ce qui fait la particularité de ce réseau.

 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter cet article.

 

 

 

Programme CEE « Economies d’énergie dans les TEPCV »

Les certificats d’économie d’énergie sont une aide financière (payée par les fournisseurs d’énergie) pour réaliser des économies d’énergie. Depuis le 13 février, les territoires à énergie positive peuvent bénéficier d’une aide via les CEE à hauteur des 2/3 des dépenses réalisées avant fin 2018. Cette aide est accordée notamment pour le raccordement de bâtiments teritiaires (fiche BAT-TH-127) ou résidentiels (fiche BAR-TH-137) à un réseau de chaleur. C’est l’occasion de mutualiser au niveau TEPCV les raccordements de bâtiments aux réseaux de chaleur.

Depuis le 13 février 2017, les territoires signataires d’une convention de Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) peuvent être porteurs d’un programme d’économies énergie et voir leurs investissements récompensés par l’attribution de certificats d’économie d’énergie (CEE). L’obtention d’un financement CEE permettra d’obtenir un financement à hauteur des deux tiers des dépenses réalisées pour des travaux d’économies d’énergie effectués avant le 31 décembre 2018 sur les bâtiments appartenant au patrimoine des collectivités territoriales, ou pour des aides accordées directement aux ménages modestes. Le financement sera accordé pour les travaux de :

  • rénovation de l’éclairage public extérieur ;

  • isolation ou changement de chauffage pour les bâtiments publics ;

  • isolation ou changement de chauffage pour les logements résidentiels individuels ;

  • raccordement d’un bâtiment public ou résidentiel à un réseau de chaleur.

En savoir plus

2 nouveaux appels à projets (R&D et NTE) pour les réseaux de chaleur

logo AdemeLes réseaux de chaleur poursuivent leur transition énergétique avec le soutien de l’Ademe qui lance deux nouveaux appels à projets:

Les smartgrids thermiques sont donc à l’honneur.

Outre les smartgrid thermiques, les smartgrid multi-énergies peuvent permettre un développement massive des énergies renouvelables. L’ Ademe a sorti à ce sujet dernièrement le rapport d’étude PEPS3 portée par l’ATEE et 10 acteurs industriels sur l’évaluation des potentiels du stockage de chaleur et du Powet To Heat:Cas d’application spécifiques aux réseaux de chaleur pour l’augmentation de la chaleur renouvelable injectée.
http://www.ademe.fr/etude-valorisation-stockage-thermique-power-to-heat

Résultats de l’appel à projet BCIAT

Source : www.developpement-durable.gouv.fr

En automne 2015, Ségolène Royal avait lancé le 8ème appel à projet du Fonds chaleur pour la biomasse, BCIAT (Biomasse Chaleur Industrie Agriculture Tertiaire).

Objectif : poursuivre le développement d’installations industrielles, agricoles et tertiaires assurant une production énergétique à partir de biomasse, couplées ou non à d’autres énergies renouvelables ou de récupération.

Les 10 projets lauréats ont été désignés par l’ADEME et Ségolène Royal et de nouveaux objectifs (arrêté du 24/04/2016) de développement des énergies renouvelables en France ont été fixés, notamment l’augmentation de 21% de la production de chaleur à partir de biomasse d’ici 2023.

Les 10 projets lauréats 2016

2016_08_10_Fonds_chaleur_2016_rassemblé

Bilan des Appels à projets BCIAT entre 2009 et 2016

Chiffres_cles_Fonds_Chaleur_2009a2016

 

Fonds chaleur_Secteurs concernes
Extrait du communiqué de presse, voir sur le site www.developpement-durable.gouv.fr.

 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le communiqué de presse du 3 août 2016 sur le Fonds chaleur et la nomination des 10 lauréats de l’appel à projet biomasse chaleur industrie agriculture tertiaire (BCIAT) 2016.

 

Signature de la charte des Agriculteurs Méthaniseurs de France

Source : Site du MEEM

La ministre de l’environnement, de l’énergie et de la Mer, Ségolène Royal, a signé La charte des Agriculteurs Méthaniseurs de France. Pour la transition énergétique pour la croissance verte, la méthanisation est une priorité.

L’arrêté du 24 avril 2016, relatif aux objectifs de développement des énergies renouvelables, ambitionne :

  • la multiplication par 7 de la production thermique à partir de biogaz, par rapport au niveau actuel : la mobilisation du biogaz pour la production de chaleur est une priorité, en substitution des énergies fossiles ;

  • l’objectif d’injecter du biogaz dans les réseaux de gaz, à hauteur de 1,7 TW en 2018 et de 8 TW en 2023 ;

  • dans les transports, l’objectif d’atteindre 2 TWh de bio-GNV en 2023, dans la perspective que le bio-GNV représente 20 % des consommations de gaz naturel pour véhicules en 2023, sur des segments complémentaires de ceux des véhicules électriques et des véhicules hybrides rechargeables.

Usine de méthanisation – Photo DICOM

Un appel à projet « 1 500 méthaniseurs en 3 ans » a été lancé fin 2014 par la Ministre et un nouvel appel d’offres pour le développement de méthaniseurs de plus de 500 kW a également été lancé début 2016.

Actuellement en France, on dénombre 400 installations de méthanisation, la moitié d’origine agricole.

Pour en savoir plus, consultez cet article sur le site du MEEM.

 

 

Une centrale biomasse fournit de la chaleur à l’hôpital universitaire Jean Verdier à Bondy

plaquettes de bois -RdC de JanzéLe groupe Coriance a effectué les travaux d’installation d’une chaufferie Biomasse pour alimenter en chaleur l’Hôpital universitaire Jean Verdier à Bondy.

Ces travaux ont été réalisés tout en maintenant une activité normale pour l’hôpital ce qui n’a pas été une mince affaire pour installer les raccordements notamment.

Soutenu financièrement par le FEDER (Fonds européen de développement régional), l’ADEME et la région Ile-de-France qui ont apporté un investissement total de plus d’un million d’euros sur un total budgétaire de 5,6 millions pour ce projet de démarche environnementale.

Pour en savoir plus, consultez le site www.24presse.com.

Du nouveau au Cerema

Accompagnement

Le pôle réseaux de chaleur du Cerema a publié le mois dernier sur son site internet son panel de prestations principalement destinées aux collectivités.

De l’élaboration de schémas directeurs à l’accompagnement d’ innovations, venez les découvrir sur :

http://reseaux-chaleur.cerema.fr/nos-prestations.

Lille : orientation vers la récupération de chaleur issue du Centre de valorisation énergétique

La Métropole Européenne de Lille (MEL) souhaite développer ses réseaux de chaleur et s’oriente sur la récupération de chaleur émise par l’incinérateur d’Halluin (centre de valorisation énergétique CVE), source d’énergie gratuite, dégageant 800Gwh, contre 575 Gwh pour les 6 réseaux qui actuellement fonctionnent au bois et au gaz principalement.

Ce projet se développera sur 3 ou 4 ans, le temps des études techniques, des travaux de l’incinérateur, de l’installation des réseaux dans les voiries …

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien suivant : www.lavoixdunord.fr

Avec la loi MAPTAM du 27 janvier 2014 relative à la Modernisation de l’action publique  territoriale et l’affirmation des métropoles, la MEL  gère à présent les 6 réseaux de chaleur  qui auparavant appartenaient à Lille, Roubaix, Mons-en-Baroeul, Villeneuve d’Ascq, Wattignies et Wattrelos.