Archives du mot-clé appel à projets

2 nouveaux appels à projets (R&D et NTE) pour les réseaux de chaleur

logo AdemeLes réseaux de chaleur poursuivent leur transition énergétique avec le soutien de l’Ademe qui lance deux nouveaux appels à projets:

Les smartgrids thermiques sont donc à l’honneur.

Outre les smartgrid thermiques, les smartgrid multi-énergies peuvent permettre un développement massive des énergies renouvelables. L’ Ademe a sorti à ce sujet dernièrement le rapport d’étude PEPS3 portée par l’ATEE et 10 acteurs industriels sur l’évaluation des potentiels du stockage de chaleur et du Powet To Heat:Cas d’application spécifiques aux réseaux de chaleur pour l’augmentation de la chaleur renouvelable injectée.
http://www.ademe.fr/etude-valorisation-stockage-thermique-power-to-heat

Publicités

Territoires à énergie positive : les 212 lauréats de l’appel à projets

Carte des candidats TEPCVLe Ministère du Développement Durable vient de dévoiler la liste des 212 lauréats (sur 528 candidats) de l’appel à initiatives « Territoires à énergie positive pour la croissance verte ».

Les territoires sélectionnés bénéficieront d’« une aide financière de 500000€ qui pourra être renforcée jusqu’à 2 millions d’euros en fonction de la qualité des projets et de leur contribution aux objectifs inscrits dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte. » Le ministère précise que « ces subventions doivent permettre de financer rapidement des projets qui contribuent efficacement à la baisse de la consommation d’énergie sur le territoire, à la production d’énergie renouvelable et à la mobilisation citoyenne. »

Plusieurs territoires lauréats disposent d’un réseau de chaleur, qui contribue à la mobilisation locale des énergies renouvelables et de récupération. Certains candidats ont d’ailleurs centré leur dossier sur le thème du développement ou de la construction d’un réseau de chaleur, tels que la Communauté de Communes du Pays d’Albret (Landes) avec un « projet de réseau de chaleur par chaudière à bois à Labrit », la ville de Clichy-la-Garenne dans les Hautes-de-Seine (« Vers un réseau de chaleur renouvable »), la commune de La Canourgue (Lozère) et son projet de réseau de chaleur biomasse, ou la communauté urbaine de Dunkerque avec un projet d’extension de son réseau.

Appel à projets ADEME Ile-de-France : réseaux de chaleur, biomasse, géothermie

Région_Île-de-France_(logo)

La direction régionale Ile-de-France de l’ADEME et la région Ile-de-France lancent 3 appels à projets pour le développement de réseaux de chaleur, de chaufferies biomasse et d’installations de géothermie profonde.

Appel à projets Île-de-France – Réseaux de Chaleur – 2015
Date limite de réception des dossiers :
17 décembre 2014 à 15 h 30.

 

Appel à projets Île-de-France – Géothermie profonde – 2015
Date limite de réception des dossiers :
17 décembre 2014 à 16 h.

 

Appel à projets Île-de-France – Chaufferie Biomasse – 2015
Date limite de réception des dossiers :
17 décembre 2014 à 16 h.

Voir aussi :

Appel à projets de l’ADEME « Nouvelles Technologies Emergentes » Edition 2015

https://appelsaprojets.ademe.fr/_rsc/dma/etablissement_logo_petit.pngL’ADEME vient de lancer l’édition 2015 de son appel à projets dédié aux « Nouvelles Technologies Emergentes ».

Certaines technologies innovantes développées récemment pour le marché à une échelle industrielle voire quasi industrielle, mais pas encore diffusées à grande échelle, en France ou à l’étranger, restent non éligibles au Fonds Chaleur par manque notamment de retours d’expériences suffisants sur leurs performances réelles in-situ.

Par conséquent, à travers cet appel à projets renouvelé, l’ADEME souhaite accompagner certaines opérations « pilotes » monitorées de manière détaillée, dans la perspective de bénéficier d’analyses fines et consolidées pour progresser sur la connaissance de ces technologies en devenir.

Ainsi, les projets sélectionnés par l’ADEME dans le cadre de cet appel à projets, doivent permettre d’évaluer la pertinence d’aider à des fins d’expérimentation quelques projets exemplaires jugés efficients tant sur le plan énergétique, économique qu’environnemental. L’analyse détaillée du suivi permettra d’évaluer les arguments permettant le déploiement à grande échelle de nouveaux systèmes énergétiques.

Les projets attendus à l’AAP NTE 2015 concernent notamment :

  • la géothermie :
    • installations de pompe à chaleur (PAC) décentralisées sur boucle d’eau tempérée (sur eau usées, eau de mer ou eaux de surface, sur champ de sondes géothermiques ou sur aquifère)
    • installations de fondations thermoactives enterrées comme vecteur de prélèvement de l’énergie du sous-sol, ou « géostructures » (pieux, parois, parking souterrain d’un immeuble, tunnels de métro,…).
  • les réseaux de chaleur :
    • systèmes géothermiques et/ou systèmes solaires thermiques « centralisés » ou « décentralisés », avec ou sans stockage thermique par hydro-accumulation, couplés à un réseau de chaleur basse température
    • systèmes « 4 tubes » alimentés par la production simultanée de chaud et de froid d’une thermofrigopompe géothermique, ou d’une PAC eau/eau en montage thermofrigopompe.
  • l’amélioration de l’efficacité énergétique des systèmes :
    • récupération d’énergie fatale par une PAC à ab(ad)sorption pour une production d’eau glacée alimentant un réseau de froid
    • solutions de rafraîchissement direct par « geo-cooling » (priorité donnée aux Data Center, en privilégiant la conception énergétique, par exemple, free-cooling et efficacité des éléments actifs, avant d’envisager une récupération de chaleur ou un traitement actif de froid)
    • installations de systèmes innovants (ensemble hydraulique couplé à des sondes géothermiques verticales, échangeur de canalisation pour récupération simultanée d’énergie avec le sol,…) permettant la gestion optimisée d’un process de production chaud et/ou froid avec éléments de récupération d’énergie et l’intégration d’une ressource d’énergie renouvelable ou de récupération (ENR&R) pour un taux de pénétration à minima de 50 %.

Date limite de dépôt des dossiers pour cet appel organisé en 2 vagues :

  • avant le 13 février 2015 à 16h00 pour une convention d’aide réalisée et notifiée avant la fin du deuxième trimestre 2015
  • avant le 17 juillet 2015 à 16h00 pour une convention d’aide réalisée et notifiée avant la fin du quatrième trimestre 2015.

En savoir plus : ADEME

Appel à projets R&D – Energie durable : production, gestion et utilisation efficaces

ADEMEL’ADEME vient de publier l’appel à projets de recherche « ENERGIE DURABLE : production, gestion et utilisation efficaces ».

Cet appel à projets est destiné à financer des travaux de R&D sur la thématique de l’énergie, et précisément sur :

  • Production d’énergie : production d’énergie à partir de sources renouvelables ou de déchets ;
  • Gestion / utilisation efficace de l’énergie : technologies et opérations qui visent la réduction de la consommation énergétique et l’amélioration de la gestion de l’énergie ;
  • Intégration système et approches transversales : exploitation de réseaux et de systèmes énergétiques intelligents et de leurs environnements.

Retrouvez les priorités et critères de l’édition 2015 dans le texte et la plaquette de présentation en pièces jointes.  Les recherches peuvent être de nature technologique ou méthodologique.

L’appel à projets cible les acteurs publics et privés de recherche des domaines suivants :

  • Production d’énergie à partir de sources renouvelables ou de déchets ;
  • Stockage et gestion de l’énergie (électricité, chaleur/froid, CH4) ;
  • Procédés et utilités industriels ;
  • Urbanisme ;
  • Electro-mobilité.

Le dépôt des pré-projets doit se faire avant le 5 décembre 2014 sur la plate-forme ADEME.  Vous pouvez également obtenir des renseignements via la boite mail apr.energie@ademe.fr

Appel à initiatives : territoires à énergie positive

RéseauLe Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie lance un appel à projets visant à valoriser et d’encourager les initiatives territoriales de progrès environnemental et énergétique . 200 territoires à énergie positive seront ainsi identifiés et bénéficieront d’un accompagnement par les services de l’Etat.

Les réseaux de chaleur font bien entendu partie des outils qui peuvent être mobilisés par les territoires pour accroître la part locale et renouvelable de leur consommation énergétique.

Communiqué du MEDDE

200 territoires à énergie positive pour la croissance verte

Engager 200 territoires volontaires dans une démarche exemplaire au service du nouveau modèle énergétique et écologique français, c’est l’objectif de l’appel à initiatives « 200 territoires à énergies positive pour la croissance verte ». Ce dispositif permettra à ces territoires d’être accompagnés et orientés par l’État dans leurs projets.

En coordination avec la ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la ruralité, Ségolène Royal s’engage pour l’aménagement durable des territoires.
Les 200 projets, portés par les élus locaux, en coopération avec les acteurs économiques et les citoyens, témoigneront de l’engagement de ces territoires au service du nouveau modèle énergétique et écologique français. Ils permettront le développent de filières industrielles d’avenir et la création d’emploi.

Seront notamment valorisées :

  • les mesures favorisant les économies d’énergie
  • le développement d’une mobilité bas-carbone
  • la valorisation des déchets
  • la production d’énergies renouvelables, etc.

L’objectif de cet appel à projet est de valoriser et d’encourager les initiatives territoriales de progrès environnemental et énergétique, par la stimulation de projets, et par le développement économique favorisant une croissance durable et des emplois pérenne sur des filières d’avenir.

L’État encouragera ces divers projets par le biais des politiques contractuelles de l’aménagement durable et de l’urbanisme (éco-quartiers, éco-cités, éco-territoires ruraux, contrats locaux), via les financements dédiés à l’Ademe.

Les 200 démarches présentant l’approche la plus large et la plus ambitieuse en matière de performance énergétique seront par ailleurs soutenues par un financement dédié notamment à l’animation locale et à l’ingénierie de projet.

Voir aussi…

Appel à projets de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse pour récupérer l’énergie des eaux usées

Afin de réduire l’impact énergétique des systèmes d’assainissement, l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a lancé le 20 janvier dernier un appel à projet « Assainissement et énergie » pour récupérer et produire de l’énergie issue des eaux usées.

Les projets présentés doivent s’inscrire dans une démarche visant :

  • la récupération d’énergie thermique ou cinétique liée à l’eau,
  • la production d’énergie par valorisation de la biomasse,
  • le développement d’innovation permettant une valorisation énergie des eaux.

Sont entendus par « système d’assainissement » :

  • les stations de traitement des eaux usées,
  • les réseaux d’assainissement (unitaire ou séparatif),
  • les unités collectives de traitement des boues ou des matières de vidange (par exemple : centres de compostage).

Peuvent répondre à cet appel à projets :

  • les collectivités territoriales (communes et leurs groupements, conseils généraux et régionaux),
  • les exploitants privés de stations de traitement des eaux usées domestiques dans le cadre de concessions,
  • les organismes de recherche publics ou privés dès lors que le projet est également accompagné par une collectivité.

L’agence de l’eau consacre une enveloppe de 5 millions d’euros sur l’année 2014 sur la valorisation énergétique des systèmes d’assainissement. Les projets seront financés de 30 à 80 %.

La date limite de dépôt des dossiers au format papier est fixée au 11 juillet 2014.

Source : Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse

via Geothermie-Perspectives