En Allemagne, les Stadtwerke se développent

Article complet à lire dans le magazine Energie Plus du 1er juillet 2014

Les Stadtwerke, ou régies communales allemandes, sont plusieurs centaines localisées aussi bien dans les grandes métropoles que dans les petites villes. Plus de 60 % des unités de production sont en cogénération.

Ces régies, aux montages financiers et structures administratives variées (SA, SARL, cotées en bourse…), sont contrôlées par les municipalités elles-mêmes. Outre la fourniture de services énergétiques d’intérêt local pour les habitants et entreprises, les Stadtwerke peuvent être des sources de revenus pour les communes, en particulier via les bénéfices sur l’électricité dont le prix est fixé par la bourse de Leipzig.

Ces structures sont une illustration du développement de la décentralisation énergétique en Allemagne. Leur proximité aux territoires permet une réactivité et une flexibilité accrue, une plus forte présence dans l’économie locale, une meilleure acceptabilité sociale, et une réduction des investissements et pertes liés aux réseaux de transport d’énergie, les productions étant réalisées au plus proche des territoires desservis.

L’exemple de Francfort : la Stadtwerk Mainova AG

mainova

L’histoire commence il y a environ 2 siècles : en 1828 est créée dans la région de Francfort une unité de production de gaz de houille. En 1880 apparaissent les premiers réseaux de distribution électrique de Francfort, puis en 1927, un réseau de chaleur est mis en place. Créée en 1998, la Stadtwek Mainova AG est le résultat de la fusion des entités gestionnaires de ces différents équipements et de leur héritage local.

Contrôlée à 75 % par la municipalité, 2800 personnes y sont employées en 2013. Dans un rayon de 100 km, elle fournit l’électricité et le gaz pour les particuliers ; sur Francfort même, elle apporte également eau et chaleur.

La production en propre de Mainova peut atteindre 460 MW ; lors des pointes, les besoins peuvent atteindre 800 MW, amenant Mainova à acheter la différence auprès d’autres fournisseurs.

Près de 7500 km de réseau  de distribution d’électricité (568000 personnes desservies), 4400 km de réseau de gaz (365000 personnes desservis) et 265km de réseau de chaleur sont ainsi exploités par la régie.

Malgré une concurrence vive sur Francfort (160 fournisseurs et 110 de gaz au choix), Mainova poursuite sa croissance. Elle offre des services dans toute l’Allemagne et dans d’autres régies, par exemple un réseau de froid et de chaleur à l’aéroport.

Publicités

Une réflexion sur “ En Allemagne, les Stadtwerke se développent ”

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s