Archives du mot-clé midi-pyrénées

Interaction des réseaux de chaleur avec les autres réseaux

Nouveau réseau de chaleur à Gourdon

Source : Blog du Bourian

A l’occasion de la mise en place du réseau de chaleur à Gourdon, dans le Lot en Midi-Pyrénées, qui chauffera 10 bâtiments publiques et 40 particuliers :

La mairie de Gourdon profite de ces tranchées pour vérifier le système d’assainissement et d’eau potable.

Optimisation du coût des réseaux de distribution

La mutualisation entre les différents réseaux, comme dans cet exemple entre le réseau de chaleur et le réseau d’eau, permet d’optimiser les coûts, parfois importants, des réseaux de distribution. Cette mutualisation peut se faire entre le réseau de chaleur et le tram, comme à Dijon par exemple, ou entre le réseau de chaleur et le très haut débit comme à Nantes, Mende et d’autres villes.

D’autres techniques et outils permettent d’optimiser les coûts : pour en savoir plus : article Optimisation du coût des réseaux de distribution.

Publicités

Chaufferies bois et réseau de chaleur à Graulhet (81)

chaufferie_GraulhetLe Syndicat mixte départemental Trifyl, en région Midi-Pyrénées, a créé une installation de chauffage urbain à Graulhet, dans le département du Tarn. Mise en service en 2010, cette installation comprend une chaufferie bois et un réseau de chaleur.

Contexte et enjeux

Le syndicat mixte départemental pour la valorisation des déchets ménagers et assimilés (TRIFYL) regroupe le Conseil général du Tarn, la majorité des communes du Tarn et quelques communes de Haute-Garonne et de l’Hérault pour un ensemble de 331 communes et 305 000 habitants. TRIFYL construit et exploite des déchèteries, des quais de transfert, deux centres de tri, deux plateformes de compostage et un bioréacteur. En 2010, pour valoriser les déchets de bois, il décide de créer à Graulhet une installation de chauffage urbain comprenant une chaufferie bois et un réseau de chaleur. L’installation a été mise en service en octobre 2012.

Cette réalisation s’inscrit dans le cadre du vaste projet de réhabili-tation du centre-ville de Graulhet (dépollution des sols et rénovation urbaine) initié par la ville depuis 2008 en partenariat notamment avec l’ADEME.

Issu de forêts locales, le bois est un combustible nettement moins cher que le fioul ou que le gaz. L’enjeu est ainsi très important pour la région Midi-Pyrénées dont 25 % de la surface totale est constituée de massifs forestiers. En équipant le territoire de chaudières à bois couplées à des réseaux de chaleur, les pouvoirs publics créent de véritables filières économiques qui utilisent des ressources locales, développent l’emploi et contribuent aux objectifs énergétiques et climatiques nationaux.

L’installation de chauffage urbain à biomasse construite par le TRIFYL est la plus importante de toutes celles exploitées en Midi-Pyrénées en régie. La direction régionale de l’ADEME est intervenue aux côtés du Conseil régional et de l’Union européennes pour soutenir techniquement et financièrement le projet de TRIFYL.

Présentation de la démarche

L’installation comprend deux chaudières à bois localisées de part et d’autre de la rivière qui traverse la commune. La première, sur la rive gauche, existait déjà. Reprise et optimisée, elle affiche désormais une puissance de 400 kW et consomme 200 tonnes de plaquettes forestières par an. La seconde, située sur la rive droite, a été créée spécialement pour le projet. Elle affiche une puissance de 2 MW et consomme 2 100 tonnes par an de broyats de plaquettes, de plaquettes et d’écorces. Dans les 2 cas, l’appoint est assuré par un système fonctionnant au gaz.

En complément, deux réseaux de chaleur ont été construits de chaque côté de la rivière : un réseau de 350 mètres sur la rive gauche et un réseau de 2 000 mètres sur la rive droite. L’eau chauffée par les chaudières est ainsi acheminée via un réseau de 2 300 mètres de canalisation spécialement aménagées pour assurer le chauffage de plusieurs bâtiments publics de Graulhet (lycée, médiathèque, piscine, gymnase, crèche, maison de retraite, La Poste, foyer Léo Lagrange, etc.) et 250 logements sociaux situés dans le quartier des Crins. Pour les utilisateurs, le raccordement au réseau de chaleur se traduit par une économie financière de 14 % sur la facture de chauffage par rapport à une solution au gaz.

Au final, l’installation permet d’éviter 1 131 tonnes de CO2 par an. Selon la réglementation, un réseau de chaleur vertueux doit valoriser au moins 50 % d’énergie renouvelable ou de récupération. Dans le cas du réseau de chaleur de Graulhet, ce taux est de 87 % ! En mars 2014, l’installation a ainsi reçu le label écoréseau de chaleur décerné par l’association Amorce, une distinction accordée seulement à une vingtaine de sites en France.

Ci-dessous, la fiche de description complète de ce réseau de chaleur, ainsi que le lien vers le site de l’Ademe.

Source : Ademe&Vous – Fil d’actu n°162 du 1er au 15 juin 2014

Biogaz : Midi-Pyrénées signe la 1ère convention avec l’état

Source : Midipyrenees.fr – 30 juillet 2013

La Région Midi-Pyrénées qui, depuis plus de 10 ans, est dans le peloton de tête des Régions françaises pour les politiques de développement durable et la production d’énergie renouvelable, a franchi ce matin une nouvelle étape.

« Nous mettrons en place 100 unités de méthanisation en Midi-Pyrénées d’ici 2020 », a déclaré aujourd’hui à Saint-Mont (Gers) Martin Malvy, président de la Région.

Cet objectif ambitieux a été acté dans une convention signée avec les ministres de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Philippe Martin, et de l’Agriculture, Stéphane Le Foll. Il s’agit de la première convention signée dans ce domaine entre l’État et une Région. La France est dans ce domaine particulièrement en retard. Alors que l’Allemagne a créé plusieurs milliers de sites, il n’y en avait pas plus de 90 fin 2012 au plan national.

La convention prévoit la mise en place d’un comité régional pour la méthanisation, co-piloté par l’Etat et la Région, qui facilitera le montage d’opérations et contribuera au développement de la filière en Midi-Pyrénées, contribuant ainsi à la mise en œuvre du plan Energie Méthane Autonomie Azote (EMAA) présenté par le Gouvernement en mars dernier.

Par la valorisation des déchets agricoles et agroalimentaires transformés en biogaz, biocarburant ou en électricité , la méthanisation représente une filière prometteuse de production d’énergie renouvelable.

Depuis 2009, la Région Midi-Pyrénées a soutenu la création de 17 unités de méthanisation pour un montant d’investissement de près de 30 millions d’euros. Trois autres unités verront le jour d’ici la fin de l’année 2013 et 70 projets potentiels sont en cours d’élaboration ou validation.
La centaine d’unités de production que vise le président de la Région Midi-Pyrénées, et la mobilisation à terme de l’essentiel des déchets de l’agriculture et de l’agroalimentaire, pourrait déboucher en 2020 sur une production de 2200 GWh, soit l’équivalent de 25% de la consommation de gaz en Midi-Pyrénées.

La démarche engagée aujourd’hui à Saint-Mont s’inscrit dans le Plan Midi-Pyrénées Énergies pour la création d’unités de production d’énergie renouvelable et la maîtrise des dépenses d’énergie dans le logement. La Région a doté ce Plan de 300 millions d’euros sur 10 ans et a obtenu le concours de la Banque Européenne d’Investissement.

Dans ce cadre là, la Région Midi-Pyrénées lance un appel à candidatures :

Source : Midipyrenees.fr – 12 juin 2013

Appel à candidatures régional « Opportunités de développement de Projets territoriaux de méthanisation »

Dans le cadre de sa politique innovante et ambitieuse pour la développement de la filière de la méthanisation, la Région Midi-Pyrénées lance un appel à candidatures visant à mettre à disposition des territoires lauréats une expertise technique et financière pour analyser l’opportunité de poursuivre une démarche de méthanisation collective. Cette expertise sera entièrement prise en charge par la Région Midi-Pyrénées.

Ces démarches devront avoir une dimension collective et s’inscrire dans une volonté de développement et d’aménagement du territoire.

L’objectif est de fournir aux territoires des recommandations techniques, économiques et organisationnelles afin de faciliter la concrétisation de leur projet en phase opérationnelle.

Conditions d’admissibilité

L’appel à candidatures est ouvert aux acteurs locaux suivants (obligatoirement implantés en Midi-Pyrénées) :

  • collectivités locales et EPCI,
  • agriculteurs constitués en collectif,
  • industriels et coopératives agricoles
  • associations (loi 1901).

Contenu de la note d’opportunité

La note d’opportunité est un outil d’aide à la décision pour le porteur de projet afin de structurer sa démarche et de passer au stade « étude de faisabilité ».
Elle permet d’obtenir une analyse des moyens à mettre en œuvre pour pouvoir développer un pré-projet.

Calendrier et modalités de sélection de l’appel à candidature régional

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 6 septembre 2013.
Les projets sélectionnés seront désignés en octobre 2013.

Rappels

Rappelons qu’en 2009 : 0,08 MTep de chaleur étaient produites en France par le biogaz, dont environ 20% alimentant les réseaux de chaleur. L’objectif national 2020 est de 0,55 MTep/an avec une utilisation majoritaire par les réseaux de chaleur et l’injection dans le réseau de gaz naturel. La région Midi-Pyrénées participe ainsi fortement à l’objectif national puisqu’elle vise une production d’environ 0,19 MTep dû à la méthanisation (biogaz, biocarburant et électricité confondus).

Plus d’informations

Colloque : « Collectivités territoriales et professionnels : coopération incontournable pour développer le bois-énergie »

Source : ademe.fr

Le 9 octobre 2012 à Toulouse.

Colloque organisé par le CIBE (Comité Interprofessionnel du Bois Énergie) et Midi-Pyrénées Bois avec le soutien de l’ADEME, la Région Midi-Pyrénées et le Bois International.

  • Présentation :

« Le colloque « Collectivités territoriales et professionnels : coopération incontournable pour développer le bois énergie »  présentera, au travers de témoignages et d’échanges, les relations économiques et contractuelles qui se sont instituées entre les collectivités territoriales et les professionnels de la filière, pour concrétiser les projets, garantir leur pérennité et surmonter les obstacles qui subsistent ou qui apparaissent dans un monde énergétique fluctuant et un contexte économique incertain.

Le rôle des collectivités territoriales se révèle fondamental pour engager et/ou accompagner les projets bois énergie, depuis la mobilisation des ressources jusqu’à la distribution de chaleur, en passant par le financement des installations.

Consulter le site officiel du colloque : www.cibe.fr« 

CIBE – Coopération pour développer le bois énergie – Colloque le 9 octobre 2012 à Toulouse

https://i1.wp.com/www.ekopolis.fr/sites/default/files/images/logo-cibe190px_0.pngLe CIBE – Comité Interprofessionnel du Bois Energie – et Midi-Pyrénées Bois, avec le soutien de l’ADEME, la REGION MIDI PYRENEES, et LE BOIS INTERNATIONAL,

organisent un colloque « Collectivités territoriales et professionnels : coopération incontournable pour développer le bois énergie »

le 9 octobre 2012 à Toulouse,

qui présentera, au travers de témoignages et d’échanges, les relations économiques et contractuelles qui se sont instituées entre les collectivités territoriales et les professionnels de la filière, pour concrétiser les projets, garantir leur pérennité et surmonter les obstacles qui subsistent ou qui apparaissent dans un monde énergétique fluctuant et un contexte économique incertain.

Le rôle des collectivités territoriales se révèle fondamental pour engager et/ou accompagner les projets bois énergie, depuis la mobilisation des ressources jusqu’à la distribution de chaleur, en passant par le financement des installations.

Programme et bulletin d’inscription sur www.cibe.fr.

28 juin 2012 – Journée de sensibilisation à la géothermie en Midi-Pyrénées

Journée de sensibilisation régionale à la géothermie en Midi-Pyrénées – le 28 juin 2012  à l’espace DIAGORA de Labège

En collaboration avec l’Association Française des Professionnels de la Géothermie (AFPG) et le BRGM, l’ADEME organise une journée de sensibilisation à la géothermie. Cette journée s’adresse prioritairement aux architectes, aux bureaux d’études, aux maîtres d’ouvrages du secteur tertiaire, aux aménageurs et urbanistes, aux élus et techniciens des collectivités, aux organismes publics ainsi qu’aux représentants des secteurs industriels et agricoles.

Programme, inscription et plan d’accès.

Pour toute information complémentaire, rendez-vous sur www.cercad.fr

Pour toutes correspondances :
CeRCAD Midi-Pyrénées
11 boulevard des Récollets – 31078 Toulouse Cedex 4