Les réseaux de chaleur en France en 2012 – Panorama

Le SNCU a publié cet été les résultats de la dernière enquête nationale annuelle sur les réseaux de chaleur et de froid qu’il réalise chaque année pour le compte du service statistique du ministère du développement durable (enquête portant sur les bilans 2012, conduite en 2013).

On dénombre désormais 479 réseaux (dont 16 réseaux de froid), qui ont livré en 2012 la chaleur correspondant à 2 301 947 équivalents-logements (2 153 374 en 2011). La part des énergies renouvelables et de récupération continue de progresser, passant de 36% en 2011 à 38% en 2012.

https://i0.wp.com/reseaux-chaleur.cerema.fr/wp-content/uploads/140930_Fig4A1.jpeg
Bouquet énergétique des réseaux de chaleur en 2012

 

https://i0.wp.com/reseaux-chaleur.cerema.fr/wp-content/uploads/140930_Fig9-1.jpeg
Situation par région : nombre de réseaux recensés et part EnR&R moyenne

Nouvelle fiche action : « Réunir les territoires pour développer les réseaux de chaleur »

https://i0.wp.com/reseaux-chaleur.cerema.fr/wp-content/uploads/rdc-ile-de-france-520x245.png

L’échelon communal se révèle parfois insuffisant pour porter le développement d’un réseau de chaleur. Les projets nécessitent en effet une implication forte des services techniques de la collectivité, avec des compétences pointues, plus facilement accessibles en les mutualisant avec d’autres communes. Par ailleurs, les réseaux de chaleur sont intimement liés aux questions d’urbanisme, d’aménagement et de logement, compétences de plus en plus exercées à l’échelle intercommunale. Enfin, en tant que réseaux, ils ont vocation à relier des parties de territoires dont le découpage n’est pas toujours celui des limites administratives communales. Afin d’élever les projets au dessus de l’échelon communal, plusieurs types d’intercommunalités peuvent être mobilisés.