Etat des lieux des réseaux de chaleur et de froid au Canada

Canada

L’inventaire 2013 des réseaux de chaleur au Canada présente une photographie de la situation du chauffage urbain dans le pays.

Les éléments clés de ce rapport :

  • L’Ontario et la Colombie britannique recensent le plus grand nombre de réseaux de chaleur. Parmi ces réseaux identifiés, 34 sont en Ontario et 25 en Colombie britannique, ils représentent la moitié de tous les systèmes au Canada.

  • Les réseaux favorisent le développement de services, comme le chauffage, la climatisation et l’électricité. La moitié de ces services concerne le chauffage notamment ; un tiers concerne la chaleur et la climatisation ; et un cinquième concerne l’électricité associé à la cogénération avec la chaleur et/ou la climatisation. Le rapport parle d’ailleurs en réalité de « district energy systems », concept plus large que « district heating systems ».

  • Les réseaux étudiés desservent différentes catégories de clients. La majorité d’entre eux (75%) desservent plus d’une sorte de clientèle.  On trouve régulièrement parmi les usagers :  les centres commerciaux et les bâtiments institutionnels, les bâtiments communaux et de loisirs, les organismes du gouvernement et les services d’éducation.

  • Les constructions de réseaux de chaleur se sont récemment accrues. La moitié de ses installations ont été développées depuis 2000.

  • Ces installations utilisent diverses sources d’énergie : énergies fossiles liquides ou gazeuses, biomasse, géothermie, électricité, chaleur rejetée par les process industriels, énergie issue des eaux usées, le froid provenant de la mer et de l’eau des lacs, déchets ménagers et énergie solaire.

  • Les réseaux desservent au total 2478 immeubles. Le nombre moyen des immeubles desservis par un même réseau est de 43. Le plus grand nombre d’immeubles reliés à un même réseau est 302.

  • L’énergie totale utilisée pour le chauffage et la climatisation en 2012 représente 5,2 millions MWh. Cette énergie représente environ 1% de la consommation totale en énergie, pour le chauffage, la climatisation et l’eau chaude au Canada. Ce chiffre est inférieur à la contribution réelle des réseaux de chaleur et de froid car il ne prend pas en compte les installations qui n’ont pas répondu à l’enquête.

  • La majorité de ces installations indiquent prévoir des développements dans l’avenir.  Les projets incluent l’augmentation des capacités de production, l’extension des réseaux de distribution, et l’augmentation du nombre d’utilisateurs raccordés.

Source :  www.districtenergy.org

Crédit photo : Ian Muttoo via Compfight cc

Publicités

Une réflexion sur “ Etat des lieux des réseaux de chaleur et de froid au Canada ”

  1. s’il vous plais serait il possible d’avoir une idée approfondie sur l’Etat des lieux de réseaux de froid dans le monde (les réseau leur longueur leur puissance leur source de refroidissement..

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s