La CPCU vise les 50% d’énergies renouvelables et de récupération pour son réseau de chaleur en 2015

Source : natura-sciences.com

Le réseau de chaleur de Paris géré par la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU) dessert la ville de Paris et les communes alentours depuis 1927 et permet de chauffer environ 460 000 équivalents logements.  Premier réseau français de par sa longueur (470 km de réseau), il comprend 8 sites de production d’énergie. La chaleur est principalement produite par la récupération de chaleur issue des usines d’incinération d’ordures ménagères (UIOM) alentours.

Les objectifs pour 2015 sont de diminuer les émissions de GES et de dépasser les 50 % d’EnR&R (pour environ 39% actuellement). Notamment en ajoutant l’utilisation de la biomasse et de la géothermie et en réduisant l’utilisation du fioul. Actuellement, la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain rénove 5 de ces centrales de production. Elle devance ainsi également la possible augmentation du prix du chauffage liée au prix des énergies fossiles.

Environ 200 millions d’euros seront investis d’ici 2015 dans le développement de plusieurs projets pour arriver à cet objectif de 50 % d’énergies renouvelables et de récupération.

Certaines EnR&R ne peuvent être exploitées que par un réseau de chaleur, comme l’énergie de récupération des UIOM (usines d’incinération des ordures ménagères), ou la géothermie profonde, pour en savoir plus :

Publicités

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s