Appel à projets de recherche « Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020 »

L’ADEME a lancé un appel à projets de recherche « Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020 » qui vise à soutenir et accélérer l’innovation technologique et organisationnelle dans le secteur du bâtiment.

Cet appel à projets a pour cible tous les types de bâtiments résidentiels et tertiaires, qu’ils soient pris isolément ou sous la forme d’îlots. Il est focalisé prioritairement sur les actions relatives à la rénovation en tissus urbains constitués mais porte aussi sur les bâtiments neufs précurseurs (bâtiments à énergie positive).

Passivhaus InstitutIl s’adresse prioritairement à des équipes multidisciplinaires (sciences de l’ingénieur et sciences humaines et sociales) connaissant bien à la fois les problématiques de la construction et les questions afférentes au développement durable dans le bâtiment.

Les projets attendus seront des études, des méthodologies, des nouvelles solutions technologiques ou organisationnelles économiquement viables et écologiquement soutenables axées sur :

  • la massification de la rénovation énergétique du parc immobilier (solutions packagées industrialisées pour la rénovation),
  • la mesure des consommations d’énergie et des impacts environnementaux,
  • l’autoconsommation et la mutualisation énergétique pour répondre notamment aux questions  de stockage,
  • le traitement du confort des usagers et notamment du confort thermique,
  • le dépassement des freins socio-économiques limitant aujourd’hui la massification de la rénovation du parc immobilier et la transition écologique dans le secteur du bâtiment.

Cet appel à projet de recherche s’appuie sur la feuille de route sur les bâtiments et îlots à énergie positive et à bilan carbone minimum de l’ADEME.

Cette feuille de route doit permettre d’améliorer les performances énergétiques de bâtiments étudiés tant isolément, du point de vue de leurs usages, de leur enveloppe et de leurs équipements et techniques de construction qu’à l’échelle d’îlots à l’horizon 2050, notamment pour être cohérent avec l’objectif du « facteur 4 ».

Parmi les options technologiques à mobiliser :

  • à l’échelle du bâtiment : les pompes à chaleur,
  • à l’échelle des ilots : la mutualisation des équipements de production d’énergie, tels que réseaux de chaleur ou géothermie à basse température.

Les verrous technologiques, économiques, organisationnels et transversaux, qui conditionnent l’émergence des visions 2020 et 2050, ont été  identifiés pour chaque levier d’action définis. Ainsi, la taille des systèmes de production d’énergie (dont la pompe à chaleur) apparait comme un verrou à caractère technologique pour l’optimisation énergétique à l’échelle d’un bâtiment ou d’un ensemble de bâtiments et pour la performance énergétique des équipements consommateurs.

Date de clôture de l’appel : 14 janvier 2014 à 17h.

Source : ADEME via Géothermie-Perspectives

Publicités

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s