A Roquebrune Cap Martin, une station d’épuration alimente un réseau de chaleur

Source : lenergieenquestions.fr

A Roquebrune Cap Martin, dans les Alpes Maritimes, un écoquartier « Cap Azur » a été réalisé, il est alimenté par un réseau de chaleur qui puise les calories des eaux traités par la nouvelle station d’épuration de la commune.  Le système permet de couvrir les besoins de 280 logements en chauffage, eau chaude et refroidissement.

L’eau, légèrement tiède (environ 15 à 20° à la sortie de la station), est récupérée au lieu d’être jetée à la mer, et transmise via des échangeurs à un circuit d’eau appelé « boucle d’eau tempérée ». Elle est ensuite convertie grâce à des pompes à chaleur en chauffage (eau à 45°), en eau chaude sanitaire (65°) ou en source de refroidissement des 7 bâtiments BBC (bâtiment de basse consommation) du projet.

Cette solution permet de produire 4 kWh de chaud et/ou 4,5 kWh de froid pour seulement 1 kWh d’énergie électrique consommé pour la valorisation des calories prélevées.

Le réseau de chaleur, pourra être « piloté » à distance (gestion centralisée) afin d’ajuster la production de chaleur et de froid, le chauffage et la production d’eau chaude de certaines parties de l’éco-quartier pourront fonctionner pendant que d’autres seront arrêtées. La chaleur des eaux usées des appartements sera récupérée et utilisée pour le préchauffage d’eau chaude sanitaire.

Les habitants de l’éco-quartier, par cette installation entre autre, devraient constater une diminution de 15 à 20 % de leur facture d’énergie.

Publicités

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s