Rapport : « Des technologies compétitives au service du développement durable »

https://i1.wp.com/www.strategie.gouv.fr/system/files/imagecache/vignette_multimedia/technodd_images-reduite_0.jpg« Au-delà de son rôle clé dans la compétitivité d’un pays, l’innovation technologique est indispensable pour apporter des réponses pertinentes aux défis que pose notre engagement en faveur d’un développement durable en termes de croissance économique, de préservation de l’environnement et de progrès social.

La mission de prospective technologique menée par le Centre d’analyse stratégique s’est efforcée d’éclairer cette double problématique en proposant une vision de long terme pour les secteurs de l’énergie, des transports et du bâtiment. Pour chaque technologie étudiée, elle a tenté d’apprécier à la fois la contribution possible en matière de développement durable et le potentiel de compétitivité de notre pays sur la scène internationale. »

Publié fin août 2012 par le Centre d’analyse stratégique, le rapport « Des technologies compétitives au service du développement durable » donne une importance particulière aux questions énergétiques (près de 200 pages sur les 370 que compte le document).

Les évolutions technologiques à attendre pour les réseaux de chaleur et de froid sont présentées pages 137 à 140. Synthèse :

La période récente a vu un regain d’intérêt pour les réseaux de chaleur, notamment grâce à l’opportunité qu’ils représentent pour le développement des EnR & R et la réduction de
la « thermosensibilité » du réseau électrique.

Les principales évolutions attendues concerneront à la fois la production et la distribution, pour de nouveaux projets, mais surtout la modernisation des réseaux existants. On devrait
assister à une diversification des sources d’approvisionnement pour valoriser les sources d’énergies fatales et renouvelables disponibles localement, en ligne avec la PPI chaleur qui prévoit 2,5 Mtep supplémentaires de chaleur renouvelable dans les réseaux à l’horizon 2020. À ce titre, la valorisation énergétique des déchets devrait occuper une place de plus en plus importante si elle surmonte l’image négative diffusée sur l’incinération. La diminution des températures dans les nouveaux réseaux permettra d’étendre cette récupération à des sources difficilement valorisables. La gestion plus fine de la distribution, via le développement de réseaux intelligents et de moyens de stockage, constituera un élément important dans l’optimisation du fonctionnement des réseaux. Enfin, les réseaux
de distribution de froid continueront à se développer, en général de façon distincte des réseaux de chaleur, mais parfois en utilisant la chaleur des réseaux dans des groupes à absorption.

En savoir plus :

Sujets connexes (fiches CETE de l’Ouest) :

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s