Delphine Batho : « Notre objectif doit être de faire de la biomasse, une énergie majeure du mix énergétique »

Source : MEDDE

La seconde édition du colloque national biomasse a eu lieu le 3 juillet, sous le thème « Bois énergie : une chance pour l’économie française ». A cette occasion, la ministre a souhaité rappeler les perspectives offertes par la biomasse et la filière bois.

« Je tenais à être présente à l’ouverture de vos travaux pour saluer cette heureuse initiative consacrée à une filière stratégique pour la France, stratégique pour son autonomie énergétique, stratégique pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2.
Mais une filière stratégique aussi pour limiter le budget énergie de nos concitoyens et pour créer des emplois.

J’ai tenu à être parmi vous ce matin pour une raison simple : la biomasse représente près de 50% de la production française d’énergies renouvelables, c’est donc la première filière d’énergies renouvelables de notre pays.

Et si j’ai un message ce matin, c’est que je souhaite que cette filière, qui a le potentiel de développement le plus immédiat, le plus important, prenne toute sa place dans le débat national sur la transition énergétique que le Président de la République a annoncé et qui s’ouvrira prochainement. Notre objectif doit maintenant être d’en faire une énergie majeure du mix énergétique.

Je voudrais rappeler à quel point le bois est une énergie vertueuse :

  • Elle l’est tout d’abord car elle est totalement renouvelable et contribue à la réduction des émissions de CO2. Nous avons en France un potentiel formidable et encore partiellement inexploité, puisque seuls 60% de l’accroissement des forêts françaises sont aujourd’hui prélevés. Bien sûr, il ne s’agit pas de consacrer la totalité de nos forêts à cet usage. Au-delà des impératifs de biodiversité, il faut veiller à prévenir les conflits d’usage potentiels avec les industries du bois. Nous devons nous inscrire dans une logique de coopération entre les utilisateurs du bois permettant une évolution conjointe et une valorisation de tous les produits et sousproduits. Mais il n’en demeure pas moins que, à l’heure où nos concitoyens s’interrogent sur des énergies renouvelables souvent présentées comme lointaines ou peu réalistes, le bois offre à la France des perspectives très intéressantes.
  • Deuxièmement, la biomasse est une énergie vertueuse parce qu’elle est propre, à condition que certaines avancées technologiques permettent de limiter les émissions atmosphériques liées à sa combustion. J’ai bien entendu vos remarques sur la réglementation, je suis consciente des difficultés pour les petites installations existantes. Nous chercherons des solutions et des modalités d’adaptation intelligentes, sans perdre de vue l’objectif puisqu’il y a vous le savez un contentieux européen concernant la qualité de l’air mais aussi un enjeu de santé publique.
  • Troisième qualité majeure du bois énergie, il constitue une ressource domestique qui n’est pas soumise aux fluctuations des cours internationaux des monnaies et des hydrocarbures. En cela, la biomasse peut nous aider utilement à maintenir notre sécurité d’approvisionnement et notre indépendance énergétique dans des conditions économiques soutenables.
  • Quatrième élément, l’énergie produite à partir de biomasse a d’ores et déjà prouvé son potentiel en termes de retombées économiques et sociales. Je pense au travail qu’elle génère, de la sylviculture en amont aux équipements et services en aval, et qui représentent aujourd’hui près de 60000 emplois en France. De la même manière, les activités relatives à l’approvisionnement, qui génèrent aujourd’hui plus de 36 000 emplois, sont un véritable atout non délocalisable, dans les communes rurales
    notamment. Au-delà de l’emploi, toutes les équations de la filière bois méritent également d’être citées, tant elles tracent les pistes d’une économie vertueuse.
    – Enfin, et c’est le dernier avantage que je voudrais mentionner, la production d’énergie à partir de biomasse permet de valoriser pleinement la ressource bois par des circuits intégrés courts. Ces circuits sont au coeur de la transition énergétique et écologique que nous prônons, car ils sont au plus près des gens tout en offrant des solutions durables et responsables. (…) »

Télécharger le discours complet prononcé par Delphine Batho lors du colloque national biomasse

Publicités

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s