Plan Climat du Grand Lyon

https://i0.wp.com/blogs.grandlyon.com/plan-climat/wp-content/themes/atahualpa353-plan-climat/images/header-blogclimat.jpg

Le Grand Lyon a signé le 1er décembre 2011 son Plan Climat Energie Territorial (PCET). Ce document présente les objectifs et les actions prévues par la collectivité à l’horizon 2020.

Sur les émissions de gaz à effet de serre, 7 mesures principales sont présentées. Les chiffres avancés permettent de positionner les actions les unes par rapport aux autres, en comparant d’une part les coûts et d’autre part les économies de CO2 engendrées.

Une des actions concerne un développement important du réseau de chaleur de Lyon – Villeurbanne.

Source : lyon capitale.fr

[extraits]

L’objectif de ce plan visé par le Grand Lyon est de réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020  avec 7 mesures radicales.

  •  Instaurer une zone d’action prioritaire pour l’air (ZAPA) d’ici 2015. Interdire l’accès, à la plus grande partie de Lyon et Villeurbanne, aux voitures les plus polluantes (gros 4×4, …). Budget total : 1.8 million d’euros. 1% d’émission de CO2 économisé.
  • Tripler le réseau cyclable, passer de 310 km à 920 km. Coût : 15 millions par an. Réduction de 1% de rejets de CO2.
  • Aider à l’éco-rénovation des copropriétés, en subventionnant les propriétaires (montant fixé en février). Coût (exemple) : 229 millions d’euros par an. Diminution de 2.5 % des rejets de CO2 par an.
  • Éviter que les livraisons se fassent aux heures de pointe (arrêté municipale). Instaurer des plateformes de livraison obligatoires, et acheminer les marchandises par des véhicules plus petits et moins polluants jusqu’au point de livraison. 2% de production de CO2 en moins. Plusieurs professionnels s’engagent dans cette voie (Exemple : Casino qui livrerait gratuitement en véhicules électriques, le transporteur TNT qui s’engage à réduire de 40% ses émissions de CO2 d’ici à 2020).
  • Le réseau de chaleur de Lyon et Villeurbanne délaissé depuis plusieurs décennies, ne permet pas d’agrandissement. En 2012, la communauté urbaine souhaite créer un réseau de chaleur bois afin de raccorder 50 000 foyers supplémentaires. Coût : 10 à 15 millions d’euros par an. Économie de 1,2 % de CO2 attendue.
  • Installer des réseaux électriques intelligents (smartgrinds). 
  • Récupérer la chaleur des industries (énergie « fatale »)  au profit des particuliers en la restituant dans le réseau commun à Lyon et Villeurbanne.

Pour en savoir plus

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s