Nouvelle fiche: les réseaux de chaleur en Europe et dans le monde

https://i1.wp.com/www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr/IMG/jpg/image_fiches_pour_diaporamas_articles_etc_miniature_et_fond_blanc__cle1531b2.jpgLe CETE de l’Ouest publie une nouvelle fiche de sa série consacrée aux réseaux de chaleur. Elle est consacrée aux réseaux de chaleur dans les autres pays que la France, en Europe, en Amérique du Nord, en Russie et en Asie.

Résumé :

En Europe, les réseaux de chaleur couvrent 10% des besoins de chauffage, avec des situations très différentes d’un pays à un autre, en grande partie en raison des politiques et du cadre légal définis par les différents États. Dans de nombreux pays d’Europe, le chauffage urbain est vu comme un moyen d’améliorer l’efficacité énergétique, tout en facilitant l’utilisation d’énergies renouvelables. Sur les autres continents, les situations sont également très contrastées. La Russie concentre 55% de la puissance mondiale du chauffage urbain, tandis qu’aux États-Unis, berceau du chauffage urbain moderne, les réseaux ne couvrent que 4% des besoins de chauffage. Au Canada, se développent depuis une dizaine d’années de petits réseaux, alimentés par la biomasse ou le soleil. Au Japon, les réseaux distribuent plus de froid que de chaleur et sont intégrées dans la stratégie du pays pour une société décarbonée. En Chine, dont la principale source d’énergie est le charbon, les réseaux reliés à des cogénérations peuvent contribuer à limiter les émissions de CO2 du pays.

A lire sur le site internet du CETE de l’Ouest :

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s