Chauffage et émissions de gaz à effet de serre : un lien sous-estimé ?

L’ADEME a récemment publié les résultats de l’enquête qu’elle réalise chaque année sur les représentations de l’effet de serre par les Français. Entre autres résultats, il est intéressant de noter que les Français ne placent pas le chauffage des bâtiments parmi les activités ayant le plus fort impact : ce sont avant tous les activités industrielles (93%), les transports (89%) et la destruction des forêts (90%) qui sont cités.

Or, le chauffage du résidentiel et du tertiaire est responsable à lui seul d’un tiers des émissions nationales de gaz à effet de serre (source: rapport Prévot sur les réseaux de chaleur) ; à l’échelle du pays, c’est donc bien l’une des toutes premières sources de gaz à effet de serre.

L’impact du chauffage n’est toutefois pas complètement ignoré : 70% des répondants l’ont cité comme l’une des causes des émissions de gaz à effet de serre. En 2000, ils étaient moins de 40%.

Le développement des réseaux de chaleur renouvable ne pourra se faire sans une prise de conscience du rôle déterminant du chauffage dans les émissions de gaz à effet de serre.

> 30/11/2009 : 2 Français sur 3 estiment qu’il faut modifier nos modes de vie pour limiter le réchauffement climatique (communiqué de presse ADEME)

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s